Violences dans l'armée : un changement possible, "à long terme"

le
0
Marine Baron s'est engagée dans l'armée pendant deux ans.
Marine Baron s'est engagée dans l'armée pendant deux ans.

Jean-Yves Le Drian a annoncé, mardi 15 avril, une série de mesures pour lutter contre les violences faites aux femmes dans l'armée. Ce rapport fait suite à la publication en février de La Guerre invisible, une longue enquête menée par Leila Minano et Julia Pascual. Les journalistes y révélaient de nombreux témoignages de femmes militaires victimes de graves sévices sexuels. Pour Le Point.fr, Marine Baron, un ancien officier de marine, qui a quitté l'armée après voir été victime de harcèlement, a accepté de commenter les annonces faites par le ministre de la Défense, privilégiant l'accompagnement des victimes, le renforcement des sanctions contre les auteurs de violences et la prévention de ces actes. Le Point : Les mesures annoncées par Jean-Yves Le Drian pour l'égalité femmes-hommes dans l'armée sont-elles suffisantes ? Marine Baron : Rien qu'au niveau de la forme, je suis très satisfaite. C'est le ministre de la Défense lui-même qui s'est adressé directement à une assemblée de deux cents représentants civils et militaires. Ce qui prouve que le sujet est pris très au sérieux. Ensuite, sur le fond, ce plan d'attaque contre le harcèlement me paraît plus que cohérent. Je m'attendais plutôt à ce qu'un sous-fifre annonce une série de mesures bidon... Je suis vraiment convaincue par ces mesures qui vont permettre de s'attaquer en profondeur au problème des violences faites aux femmes dans l'armée....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant