Violences conjugales : un secrétaire national du PS forcé de démissionner

le , mis à jour le
14
Violences conjugales : un secrétaire national du PS forcé de démissionner
Violences conjugales : un secrétaire national du PS forcé de démissionner

La chasse aux casseroles est ouverte. A peine nommé, un membre du nouveau secrétariat national du PS a dû présenter sa démission. Le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, qui annonçait samedi  la composition du nouveau secrétariat national du parti à la rose,  s'est planté une belle épine dans le pied. Dans cette longue liste d'un peu moins de cent postes, la nomination de l'un des «secrétaires nationaux adjoints» attirait  l'attention et particulièrement celle des détracteurs du PS. Yacine Chaouat , ancien adjoint du maire du XIXe Roger Madec (PS), nouvellement nommé à l'Intégration républicaine dans le «gouvernement» du PS a en effet été condamné à six mois de prison avec sursis pour violences conjugales aggravées sur sa conjointe en mars 2010, ce qui n'a pas échappé à tout le monde.

Face à une polémique naissante, le PS ne devait pas tarder à réagir. Yacine Chaouat a présenté sa démission dans la soirée de dimanche, 24 heures après sa nomination. «Il a confié à Cambadélis (qu'il le) remerciait de cette 2e chance mais que, musulman, il n'avait pas le droit à l'oubli dans la France d'aujourd'hui, et qu'il préférait démissionner», expliquait-on à la direction du Parti socialiste ce dimanche.

«On n'a pas le droit à une 2e chance quand on est musulman»

Dans une déclaration diffusée ce dimanche soir, Yacine Chaouat s'explique : «A la suite de ma nomination en qualité de secrétaire national adjoint chargé de l’intégration républicaine, lors du Conseil National d’hier soir (samedi ndlr), et face aux attaques sur les réseaux sociaux dont je fais l’objet et qui rejaillissent sur tout le Parti socialiste, j’ai présenté ma démission de cette fonction. J’ai commis une erreur il y a 6 ans, et la justice est passée. Après avoir payé ma dette, je regrette que l’on veuille m’appliquer une double peine. C'est avec tristesse que je constate que dans la france d'aujourd'hui on n'a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le lundi 22 juin 2015 à 18:08

    Petit rappel des faits : en 2009 Fatma Chaouat, d’origine tunisienne, subissait les tabassages de son conjoint Yacine, notamment les coups de ceinturon à de multiples reprises. Pour pimenter un peu plus la relation conjugale elle était également attachée à un radiateur, puis étouffée avec un oreiller en vue de la tuer proprement, séquestrée et soumise à l’esclavage.

  • dotcom1 le lundi 22 juin 2015 à 14:11

    Et dire qu'il était chargé de l’intégration républicaine!

  • dhote le lundi 22 juin 2015 à 13:57

    Quel dommage , il se trouverait à l'aise dans ce marigaud

  • glitzy le lundi 22 juin 2015 à 13:52

    Ils peuvent nommer Bertrand Cantat à sa place, il doit avoir la carte du parti...

  • cresus57 le lundi 22 juin 2015 à 10:21

    Encore un qui essaye de se victimiser, il devrait prendre sa carte au FN tiens !

  • frenchto le lundi 22 juin 2015 à 09:53

    Je trouve lamentable que le parti ne se renseigne pas un peu sur les individus avant de les nommer

  • Alexccar le lundi 22 juin 2015 à 09:34

    ce type (chaouat) chargé de l'intégration...LOL! même pas intégrer lui même! et on tentera de vouloir nous faire avaler que ces gens là sont intégrable !! alors que leur pratique c'est comme au bled et rien n'y changera jamais.

  • M898407 le lundi 22 juin 2015 à 08:58

    Ils commencent à avoir de sérieux problèmes de recrutement au PS....

  • M8252219 le lundi 22 juin 2015 à 08:25

    Quel fo Q ce n'est pas parce qu'il est musulman qu'il est viré mais parce qu'il a été condamné pour violence sur sa femme ou compagne. Comme tous les politiciens pour i.Un manipulateur tordant la vérité pour essayer de la mettre à son avantage.Pas ce type de comportement au gouvernement.Il est a souhaiter que ses enfants ne reproduisent pas se comportement macho.

  • M3366730 le lundi 22 juin 2015 à 00:55

    Ce n'est pas une question d'identité, de couleur ou autre, c'est une question d'éthique d'autant + quand on est de gauche; c'est encore la République irréprochable de M. François !