Violences au Burkina Faso : vers un nouveau coup d'état ? (Partie 2)

le
0

Ce mardi soir, l'état d'urgence a été décrété au Burkina Faso par le président Blaise Compaoré. De son côté, le chef de l'armée a annoncé la dissolution de l'Assemblée Nationale et du gouvernement. Un peu plus tôt ce mardi, le gouvernement avait pourtant suspendu son projet de révision constitutionnelle contesté par la rue. L'Assemblée Nationale avait été prise d'assaut par les manifestants et le siège de la télévision nationale mis à sac.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant