Violences à Sarcelles et Paris : les représentants des cultes reçus à l'Elysée

le
9
Violences à Sarcelles et Paris : les représentants des cultes reçus à l'Elysée
Violences à Sarcelles et Paris : les représentants des cultes reçus à l'Elysée

Au terme d'un week-end marqué par des violences en marge de manifestations pro-palestiniennes à Paris et à Sarcelles (Val-d'Oise), François Hollande a reçu les représentants des cultes religieux, à l'Elysée ce lundi après-midi, pendant un peu plus d'une heure. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le Premier ministre, Manuel Valls, se sont également joints à cette réunion.

Parmi les représentants reçus figuraient bien évidemment le recteur de la mosquée de Paris et président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur, et le président du Consistoire central juif de France, Joël Mergui. Les deux hommes ont échangé une poignée de main appuyée à leur arrivée à l'Elysée.

Notre question du jour : l'autorisation de la manifestation pro-palestinienne à Paris va-t-elle calmer le jeu ?

Le pasteur Georges Michel, secrétaire général de la Fédération protestante de France (FPF), la vice-présidente de l'Union Bouddhiste de France, Vô Minh Tri, Mgr Joseph, métropolite de l'Eglise roumaine de France représentant l'Assemblée des Evêques orthodoxes de France et Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise pour la Conférence des Evêques de France, sont également présents. 

VIDEO. L'édito du Parisien. Tensions entre les communautés juives et musulmanes en France

«L'Etat a conscience de ses responsabilités»

«L'Etat a conscience de ses responsabilités et nous avons rappelé que c'est la responsabilité de l'Etat de protéger l'ensemble des lieux de cultes et de faire en sorte que l'antisémitisme s'arrête», a déclaré Joël Mergui, estimant à l'issue de la rencontre «fondamental aujourd'hui qu'on trouve des moyens pour que toute la France dise non à l'antisémitisme et que ce soit une cause nationale». 

Ces violences «ce n'est ni l'islam, ni la recommandation de la communauté», a embrayé Dalil Boubakeur, martelant que «la communauté musulmane n'est pas antisémite». Lui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 300CH le lundi 21 juil 2014 à 22:48

    Violences pro-Hamas prévisibles à Paris: Vals de Vienne prenait des vacances sur le Tour de France, B. Le Maire déplore que Vals de Vienne se fasse voir sur le Tour pendant les violences urbaines inter-communautaires à Barbès, "J'aurais préféré voir monsieur Vals de Vienne dans un car de CRS plutôt que sur la caravane du Tour de France." Et maintenant lol qui nous serre de Ministre de l'intérieur " la casa"il baisse son froc, les prochaines manifs il ne veut pas les interdire, mdr

  • jbellet le lundi 21 juil 2014 à 19:33

    on interdit et envoie la legion pour faire respecter l'interdit

  • M940878 le lundi 21 juil 2014 à 19:11

    des responsables religieux n'ont rien à faire à l'Elysée , la France est un état laïque

  • M940878 le lundi 21 juil 2014 à 19:01

    Statistiques révélatrices : nombre de prix Nobel dans l'ensemble des pays arabes : 1 (Pakistan) pour plus d'1,3 milliard d'individus , Nombre de prix Nobel Israéliens : 11 pour moins de 7 millions d'individus ...

  • fbordach le lundi 21 juil 2014 à 18:58

    Ouarf! Et ils veulent leur donner le droit de vote?

  • cavalair le lundi 21 juil 2014 à 18:25

    De quoi se plaint il?. Ce sont les electeurs du PS qui manifestent contre Israel

  • M156470 le lundi 21 juil 2014 à 18:09

    Le violon c'est comme les violences à quelque chose prêt...

  • M156470 le lundi 21 juil 2014 à 18:09

    Cassegrain devrait mettre les petits plaisantins en boite !

  • M156470 le lundi 21 juil 2014 à 18:08

    C'est cela, recevez les bien, comptez les mauvais coups infligés et BASTA comme dab !!!