Violences à Air France : 4 licenciements et une grève le 19 novembre

le
12
De violents incidents avaient éclaté en marge de la manifestation du 5 octobre à l'occasion du comité central d'entreprise (CCE) d'Air France.
De violents incidents avaient éclaté en marge de la manifestation du 5 octobre à l'occasion du comité central d'entreprise (CCE) d'Air France.

"C'est inadmissible et on se laissera pas faire", assure Mehdi Kemoune, numéro deux du syndicat CGT Air France. Il rappelle que la CGT appelle à la grève le jeudi 19 novembre 2015. En cause : les licenciements annoncés jeudi 12 novembre. Quatre salariés d'Air France, mis en cause pour des violences le 5 octobre dernier, ont été licenciés "pour faute lourde", tandis qu'un cinquième, représentant du personnel, fait l'objet d'une procédure de licenciement spécifique en raison de son statut. Pour le délégué syndical CGT, une "procédure légale spécifique et plus longue" est engagée, indique la compagnie. Compte tenu de son statut de salarié protégé, son licenciement doit être autorisé par l'inspection du travail et les instances du personnel consultées.

Sans indemnité ni préavis

Petit rappel des faits : le 5 octobre, deux dirigeants avaient été molestés et des vigiles blessés en marge du CCE, envahi par plusieurs centaines de salariés. L'image du DRH d'Air France, torse nu, chemise arrachée et escaladant un grillage pour échapper aux manifestants, a fait le tour du monde. Le Premier ministre Manuel Valls avait promis des "sanctions lourdes" contre les "voyous", François Hollande avait condamné des violences "inacceptables".

Ces cinq employés, principalement issus de la branche cargo, sont licenciés "sans indemnité ni préavis", a précisé Miguel Fortea, secrétaire général de la CGTAir France. Pour un sixième...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3786731 le vendredi 13 nov 2015 à 10:09

    Il est temps que la loi s'applique à tout le monde !!! Le droit de grève existe certes, mais le blocage de l'outil de travail et le fait d'empêcher les non-gréviste d'aller travailler sont parfaitement interdits !!! A quand la fin de la justice qui donne raison systématiquement aux grévistes quoi qu'ils fassent ?

  • gyere le vendredi 13 nov 2015 à 09:44

    M6111389 vous ne voudriez pas que le brutes de Calais soient renvoyés dans leur pays, que feraient les associations payées avec nos impôts pour les soutenir???

  • M6111389 le vendredi 13 nov 2015 à 09:21

    Par contre la violence à CALAIS ou à MOIRANS çà ne gêne personne

  • M1945416 le vendredi 13 nov 2015 à 09:02

    au fait ces voy ous facilement identifier, sont virés pour une chemise arraché, qu'en est -il de ceux qui ont incendier des voitures , une gare , et fait des millions de dégâts , sans compter ceux qui on fait pareil sur une autoroute quelques mois avant?? ou est notre justice pour ceux là??

  • jackie le vendredi 13 nov 2015 à 08:56

    Medhi, travaille en France, syndiqué, un grand avenir devant lui, il volera haut.....

  • jyth01 le vendredi 13 nov 2015 à 08:54

    Lenine: "Nous devons tuer tous ces éléments réactionnaires qui méritent d'être tués.Chaque communiste doit assimiler cette vérité: le pouvoir est au bout du fusil."

  • M4404930 le vendredi 13 nov 2015 à 08:30

    A la base ils se sont trompés de cible. Ils auraient du se révolter contre les pilotes qui sont les seuls à ne pas avoir fait autant de sacrifices, et une ligne en moins c'est deux pilotes en moins mais malheureusement plusieurs hôtesses et plusieurs personnes au sol aussi. Mais bon attaquer la direction est plus simple qu'attaquer un autre syndicat! Et si frapper quelqu'un délibérément et mettre une personne dans le coma n'est pas puni et qui plus est cautionné par les instances syndicales...

  • M1945416 le vendredi 13 nov 2015 à 08:19

    c'est comme l'histoire de la grenouille et l'eau chaude, en y allant doucement, progressivement , chaque année un peu plus, pas de réaction, alors que si c'était fait d'un coup, il y aurait une révolte … de l'endoctrinement pur et simple, avec les médias qui montre que des français qui ont intégré le fait qu'ils doivent travailler plus longtemps, et censure ceux qui en ont ras le bol des différence de régime ...

  • M1945416 le vendredi 13 nov 2015 à 08:18

    faut virer les grandes gueu les , ceux qui défendent leurs emplois à coup de poings, et après on a des moutons serviables a merci … encore quelques migrants qui vont bosser pour rien , nivellement par le bas ,et retour a l'esclavage … lol le tout fait dans la durer, ça passe comme une lettre à la poste ;-)

  • clausfer le vendredi 13 nov 2015 à 08:17

    Plus facile de taper sur la CGT dans un combat pour l'emploi que sur les bonnets rouges dans leur combat pour polluer gratuitement!