Viol présumé au 36 quai des Orfèvres : le principal mis en cause était déjà passé en conseil de discipline

le
0
Le quai des Orfèvres, à Paris.
Le quai des Orfèvres, à Paris.

Le major Nicolas R., âgé d'une quarantaine d'années, principal mis en cause dans l'affaire de viol en réunion et de modification de l'état des lieux d'un crime révélée par Le Point.fr - il a reconnu avoir eu une relation sexuelle "consentie", selon lui, avec la touriste canadienne -, est réputé, selon ses pairs, pour être un excellent policier "toujours bien noté". Il a effectué la majeure partie de sa carrière à la préfecture de police. En 2006, brigadier à la brigade de recherche et d'intervention (BRI, ex-antigang), il fait partie de l'équipe qui récupère Youssouf Fofana, l'assassin d'Ilan Halimi, alors qu'il était en cavale à Abidjan en Côte d'Ivoire. Selon des collègues, il est visible sur les célèbres clichés qui montrent des policiers de la BRI encadrer Fofana au pied de l'avion qui le ramène à Paris. Outre des responsabilités syndicales, il était formateur en activités physiques professionnelles (APP). Néanmoins, il était passé devant le conseil de discipline pour avoir exhibé son arme face à un videur d'une boîte de nuit parisienne. Certains de ses collègues affirment que son comportement s'est transformé après son divorce et qu'il multipliait les sorties arrosées. Mises en examen C'est d'ailleurs à l'occasion de l'une d'elles qu'il s'était rendu, avec deux autres collègues, dans un pub près du siège de la police judiciaire de la préfecture de police fêter la fin d'une mission. Selon des témoins, il aurait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant