Vingt-trois morts dans des frappes aériennes près de Damas

le
3
    BEYROUTH, 31 mars (Reuters) - Une quinzaine de frappes 
aériennes ont fait 23 morts et des dizaines de blessés jeudi à 
Daïr al Assafir, ville tenue par les rebelles dans la Ghouta 
orientale, à l'est de Damas, rapporte l'Observatoire syrien des 
droits de l'homme (OSDH). 
    Au moins quatre enfants et des membres de la défense civile 
figurent parmi les tués, ajoute l'OSDH. 
    "Depuis le début du cessez-le-feu, les affrontements n'ont 
pas cessé dans la Ghouta orientale et les forces du régime ont 
avancé (...) Elles sont maintenant à moins de deux kilomètres de 
Daïr al Assafir et cherchent à encercler la ville", a déclaré le 
directeur de l'OSDH, Rami Abdoulrahman. 
    Les faubourgs est de Damas sont tenus par plusieurs groupes 
rebelles, dont les islamistes du Front al Nosra qui ne sont pas 
concernés par la trêve entrée en vigueur il y a un mois. 
    L'OSDH et le groupe rebelle Djaïch al Islam ont par ailleurs 
fait état de combats et de frappes aériennes mercredi au 
nord-est de Damas, entre Djobar et Douma. 
    "A Douma, une attaque aérienne a totalement détruit l'une 
des mosquées de la ville", affirme le Djaïch al Islam, qui fait 
partie du Haut Conseil des négociations, la principale alliance 
d'opposition soutenue par l'Arabie saoudite. 
 
 (Lisa Barrington, Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 il y a 8 mois

    bsdm, oui mais que resterait-il à nos beaux médias?

  • bsdm il y a 8 mois

    Exact ,on aimerait une enquète objective sur cet obscur abdoulrhaman et son non moins obscur OSDH !

  • Berg690 il y a 8 mois

    L'OSDH a encore frappé!