Vingt soldats yéménites tués par une bombe

le
0
 (Actualisé avec attentat contre des soldats gouvernementaux) 
    SANAA, 5 septembre (Reuters) - Au moins 20 soldats yéménites 
fidèles au gouvernement du président Abd-Rabbou Mansour Hadi ont 
été tués dans l'explosion d'une bombe, lundi à l'est de la 
capitale Sanaa, ont rapporté des responsables. 
    La bombe a explosé à l'entrée d'un camp de l'armée yéménite 
dans la province de Marib, dans le centre du pays en grande 
partie sous le contrôle des hommes de Hadi, ont-ils déclaré. 
    Plusieurs autres militaires ont été blessés, dont certains 
grièvement, par la déflagration, ont ajouté ces responsables. 
    D'autre part, six combattants d'Al Qaïda ont été tués 
dimanche au Yémen, à l'est de la capitale Sanaa, par un tir de 
drone américain, ont rapporté des témoins. 
    Les djihadistes ont trouvé la mort dans le bombardement 
d'une maison dans la région tribale de Wadi Obeida, dans la 
province de Marib. 
    Al Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) a profité du 
conflit qui oppose depuis 2015 les Houthis au gouvernement 
soutenu par l'Arabie Saoudite pour étendre sa présence dans le 
sud et l'est du Yémen. 
    Mais une offensive du gouvernement et des forces émiraties, 
démarrée en avril, a repoussé les djihadistes vers des régions 
rurales et montagneuses. 
    Les Etats-Unis mènent depuis plusieurs années une campagne 
contre la puissante branche d'Al Qaïda au Yémen, qui a projeté 
plusieurs attentats contre des avions de ligne occidentaux et a 
revendiqué l'attaque contre Charlie Hebdo en janvier 2015. 
 
 (Mohammed Ghobari, Laura Martin et Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant