Vingt-sept candidats à l'élection présidentielle tunisienne

le
0

TUNIS, 30 septembre (Reuters) - Vingt-sept candidatures ont été approuvées pour le premier tour de l'élection présidentielle du 23 novembre en Tunisie, notamment celles de l'actuel chef de l'Etat Moncef Marzouki et de cinq anciens ministres de Zine el Abidine ben Ali, chassé du pouvoir en 2011. Outre le scrutin présidentiel, qui pourrait connaître un second tour le 28 décembre, des élections législatives seront organisées le 26 octobre. "Nous avons officiellement accepté 27 candidats à l'élection présidentielle sur un total de 70 dossiers", a déclaré Chafik Sarsar, qui dirige la commission électorale. Aux termes de la nouvelle constitution, le président nomme le Premier ministre ainsi que les principaux responsables de la défense et de la diplomatie mais le chef du gouvernement détient plus de pouvoir que lui. Le principal parti islamiste, Ennahda, qui a gouverné avec une coalition après la révolution de 2011, a annoncé qu'il ne présenterait pas de candidat à la présidentielle afin de faciliter la formation d'un gouvernement issu des législatives d'octobre. ID:nL5N0R80XZ Parmi les candidats figurent Abd Errahim Zouari, ancien ministre des Transports, Mondher Zenaidi, ex-ministre de la Santé, et Kamel Morjan, qui fut ministre des Affaires étrangères, tous du temps de Ben Ali. Beji Caid Essebsi, numéro un du parti laïque Nida Tounes, est également sur les rangs, de même que Kamel Nabli, ancien gouverneur de la banque centrale et qui fut aussi ministre de Ben Ali. (Tarek Amara, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant