Vingt prétendants à la succession de Karzaï

le
0
La phase de dépôt des candidatures à la présidentielle afghane du 5 avril s'est achevée dimanche.

Les alliances se seront défaites et refaites jusqu'au dernier moment. Après des mois d'incertitudes, les candidats au scrutin présidentiel du 5 avril prochain ont joué cartes sur table dimanche, dernier jour pour le dépôt des candidatures. Seule inconnue: quel candidat le président Hamid Karzaï va-t-il soutenir? Ce pourrait être son frère, Qayum Karzaï. Ou bien le ministre des Affaires étrangères, le docteur francophone Zalmaï Rassoul. Ou encore l'ancien ministre des Finances Ashraf Ghani.

Ces deux derniers ont réussi à enlever au Dr Abdullah Abdullah, challenger du président Karzaï lors du dernier scrutin (en 2009), deux de ses plus puissants alliés: Ahmed Ziah Massoud, frère de l'ancien commandant de l'Alliance du Nord qui fera campagne avec Rassoul, ainsi que le général Dostum, chef historique de la communauté ouzbeke d'Afghanistan, qui s'est engagé aupr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant