Vingt personnes tuées dans l'ouest de la Centrafrique

le
0
ATTAQUE D'UN CONVOI DE MUSULMANS CENTRAFRICAINS PRÈS DE BOUAR
ATTAQUE D'UN CONVOI DE MUSULMANS CENTRAFRICAINS PRÈS DE BOUAR

BANGUI (Reuters) - L'attaque d'un convoi de musulmans par les membres d'une milice chrétienne "anti-balaka" a fait une vingtaine de morts jeudi près de Bouar, ville de Centrafrique située 450 km à l'ouest de Bangui, rapportent des témoins.

Les musulmans parmi lesquels se trouvaient beaucoup de femmes et d'enfants fuyaient Bohong, une localité voisine attaquée par des miliciens.

"Il y avait une vingtaine de corps sans vie répandus ça et là sur la route. Certains ont été tués par balles, d'autres à coups de machette", a déclaré à Reuters Achille Yakende, un commerçant qui se rendait à Bouar à moto.

La veille, les affrontements politico-religieux qui se poursuivent en dépit de la présence de 1.600 soldats français et de 4.000 casques verts de l'Union africaine, avaient fait huit morts à Bangui, selon des témoins.

Les "anti-balaka" ont l'intention de défiler vendredi dans la capitale pour dénoncer le projet de désignation d'un nouveau président intérimaire après la démission la semaine dernière de Michel Djotodia, arrivé au pouvoir à la suite d'un coup d'Etat de la Séléka en mars 2013.

De retour de Centrafrique, John Ging, Directeur du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a évoqué un risque de génocide et invité la communauté internationale à apporter une aide financière massive à la Centrafrique.

Paul-Marin Ngoupana et Emmanuel Braun, Jean-Philippe Lefief pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant