Vingt-cinq lignes de train TER en péril

le
0
INFOGRAPHIE - De nombreuses lignes rurales sont menacées selon la Fnaut, l'association d'usagers des transports. Faute d'entretien et à cause d'une exploitation mal pensée, elles sont de moins en moins fréquentées.

Montréjeau-Luchon, Thiers-Boën, Laon-Hirson... Ces petites lignes de TER là, comme une vingtaine d'autres, sont en sursis selon la Fédération nationale des usagers des transports (Fnaut) qui a tiré le signal d'alarme sur Europe 1, lundi. «Ces lignes sont sérieusement menacées dans les dix ans à venir si aucun revirement n'a lieu dans la politique de transport», souligne Jean Sivardière, président de la Fnaut.

Le sujet n'est pas nouveau mais la réduction des budgets alloués aux infrastructures de transport, du fait du report de l'écotaxe poids lourds - qui devait rapporter 800 millions d'euros par an à l'Agence de financement des infrastructures de transport de France - et du nécessaire désendettement du «système ferroviaire» (32 milliard...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant