Vingt ans de prison pour le meurtre d'une joggeuse en Alsace

le
0

STRASBOURG (Reuters) - Un homme de 23 ans a été condamné jeudi à vingt ans de prison pour le meurtre d'une assistante maternelle, agressée en 2007 alors qu'elle faisait un jogging dans une forêt d'Alsace.

Les jurés de la cour d'assises du Bas-Rhin ont assorti la peine d'une période de sûreté de dix ans.

Gilles Weiss, qui a nié jusqu'au bout, avait été confondu, deux ans après les faits, par son empreinte génétique retrouvée sous les ongles et sur le débardeur de la victime, tuée par un étranglement assorti de violents coups au visage.

Un couteau lui appartenant avait également été découvert à proximité du corps tandis que sa présence dans les environs était attestée par le déclenchement de relais de téléphonie mobile.

Lors de son interpellation, le jeune homme était déjà incarcéré pour un viol commis le 17 octobre 2007 à Haguenau (Bas-Rhin) qui lui a valu 12 années de réclusion criminelle.

Issu d'une fratrie de douze enfants, au sein de la communauté des gens du voyage, Gilles Weiss, est lui-même père de trois enfants.

Pratiquement illettré, il est décrit par les experts comme un être aux capacités intellectuelles légèrement inférieures à la moyenne mais ne présentant aucun trouble psychiatrique.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant