Vingt ans après la première Playstation, Sony est devenu un poids lourd du jeu vidéo

le
0
Vingt ans après la première Playstation, Sony est devenu un poids lourd du jeu vidéo
Vingt ans après la première Playstation, Sony est devenu un poids lourd du jeu vidéo

(AFP) - Le groupe japonais Sony a remporté son pari de s'installer dans le monde du jeu vidéo, devenant un acteur majeur de cette industrie vingt ans après avoir lancé la première Playstation.Le 3 décembre 1994, l'inventeur du "Walkman" commercialisait au Japon sa console de salon et devenait le troisième constructeur de premier plan, face à ses rivaux Nintendo et Sega, depuis reconvertis en simple développeur et éditeur de jeux.

L'Amérique du Nord et l'Europe ont pour leur part dû attendre septembre 1995 pour voir la machine débarquer sur leurs territoires.

"L'arrivée de Sony dans le secteur de la console de jeux vidéo domestique ne s'est pas faite d'un coup: c'est un processus long et progressif qui aboutit à la sortie de la Playstation en 1994", explique à l'AFP Alexis Blanchet, maître de conférence à l'université Paris-III Sorbonne Nouvelle et chercheur à l'Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel.

Le groupe japonais avait déjà un pied dans cette industrie puisqu'il fournissait le processeur audio de la Super Nintendo et avait travaillé sur une extension pour cette machine, avant que Nintendo ne lui tourne brutalement le dos pour travailler avec le néerlandais Philips.

Fin 1994, Sony propose une console à la pointe de la technologie, pensée pour afficher des graphismes en 3D, avec des titres alors visuellement comparables à ce qui se faisait dans les salles d'arcade, et dont les jeux étaient sur CD.

Ce coup d'essai est un succès, avec plus de 100 millions de consoles écoulées et des vétérans Nintendo et Sega relégués loin derrière.

Sa réussite, Sony la bâtit notamment sur une communication décalée, où les images des jeux sont pratiquement absentes pour mettre en avant la pratique du jeu vidéo comme une "culture émergente", relève M. Blanchet.

'Un objet culturel légitime'

"À notre arrivée, le jeu vidéo était vu comme un loisir de niche. L'une de nos réussites est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant