Vinci veut racheter le solde d'Entrepose Contracting

le
0

PARIS, 10 avril - Vinci a annoncé mardi son intention de lancer une offre publique d'achat simplifiée visant les actions de sa filiale Entrepose Contracting qu'il ne détient pas encore pour l'intégrer complètement en son sein.

Le groupe de BTP et de concessions a ajouté dans un communiqué que l'opération, au prix de 100 euros par action, soit une prime de quelque 39% par rapport au dernier cours, sera suivie d'un retrait obligatoire si les conditions sont réunies.

A ce jour, Vinci détient directement et indirectement 80,2% du capital et 88,3% des droits de vote du spécialiste des projets industriels dans le domaine de l'énergie et de l'environnement. L'action Entrepose est suspendue depuis jeudi soir, dans l'attente du communiqué, sur un cours de 72,10 euros.

"Vinci souhaite aujourd'hui intégrer complètement Entrepose Contracting au sein du groupe", a-t-il expliqué dans son communiqué.

Il a ajouté que l'offre serait déposée d'ici la fin du deuxième trimestre et qu'il était conseillé pour l'opération par Crédit Agricole Corporate and Investment Bank et par Weil, Gotshal & Manges LLP.

Selon des données Thomson Reuters, le solde du capital représente environ 1,02 million d'actions, soit un montant d'environ 102 millions d'euros pour l'opération.

Sa transformation en filiale à 100% de Vinci constitue pour Entrepose l'épilogue de deux décennies marquées par de nombreux changements de statuts.

Créée en 1935 pour la pose des tubes de Vallourec, Entrepose a rejoint le groupe Suez Lyonnaise des Eaux en 1990 avant d'en être scindée en 2001. Rachetée l'année suivante par ses salariés dans le cadre d'un MBO (Management buy-out), elle a fait son entrée en Bourse en 2005 avant une première offre publique d'achat de Vinci en 2007.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant