Vinci un peu plus en forme que Bouygues

le
0
Cette année, le groupe de Xavier Huillard table sur une augmentation de son chiffre d'affaires de 5% quand celui de Martin Bouygues n'attend qu'une progression de ses ventes de 2%.

BTP La passe d'armes a été brève mais savoureuse. Mercredi matin, Martin Bouygues, qui présentait les résultats de son groupe pour 2010, y est allé de sa pique contre Vinci: «Nous avons fait le choix d'être entrepreneurs, pas rentiers. Donc de ne pas acheter des concessions comme Sanef ou APRR. Et nous ne regrettons pas ce choix.» Et de comparer l'endettement de son groupe (2,4milliards) à celui de Vinci (13milliards).

Réponse du tac au tac de Xa vier Huillard, le PDG de Vinci, qui commentait aussi les performances de son groupe en 2010 mercredi: «Une concession, ça se travaille tous les jours. C'est tout sauf un métier de rentier...» Ainsi, sur la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Bordeaux et Tours, un contrat à 8milliards d'euros, Vinci ne compte réaliser le bouclage financier que dans les prochaines semaines, alors qu'il aurait dû intervenir fin 2010. «C'est compliqué vu le grand nombre de banquiers autour de la table», explique Xavier Huillard.

E

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant