Vinci toujours intéressé par l'acquisition d'aéroports

le
0

PARIS (Reuters) - Vinci n'a pas changé sa stratégie d'acquisition d'aéroports malgré ses revers récents dans deux appels d'offres, a déclaré le directeur général de la division Concessions du groupe de BTP.

"Nous regardons un grand nombre de cibles", a indiqué Louis-Roch Burgard dans une interview à Reuters. "Ce n'est pas parce qu'on rencontre quelques difficultés dans l'exécution d'une stratégie qu'il faut la modifier, surtout si cette stratégie est bonne."

Vinci, concessionnaire de neuf aéroports en France et de trois au Cambodge, était candidat au rachat des actifs aéroportuaires d'Hochtief mais le groupe allemand a gelé indéfiniment l'appel d'offres au début de l'année. Il a ensuite échoué en mars à reprendre le turc TAV, pour lequel ADP a remporté les enchères.

Le groupe de BTP suit actuellement une stratégie d'acquisitions ciblées de concessions existantes, notamment dans les aéroports, les parkings et les autoroutes, afin de renforcer le poids de ces activités dans son chiffre d'affaires.

Interrogé sur un intérêt pour l'éventuelle mise en vente d'aéroports en Ecosse, l'un des sujets en suspens dans le secteur, Louis-Roch Burgard n'a pas fait de commentaire. Sur l'ouverture du capital des aéroports régionaux français, il a répondu qu'à sa connaissance, le nouveau gouvernement n'avait pas encore pris de décision.

Gilles Guillaume et Elena Berton, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant