Vinci prévoit une légère baisse du CA 2015 avec la France

le
0

* Ralentissement en vue de la croissance du trafic des concessions * Chute de 5 à 10% du CA travaux attendue en France * L'international a compensé la dégradation française en 2014 * Résultat net 2015 attendu stable, net 2014 en ligne (Actualisé avec précisions) par Gilles Guillaume et Dominique Vidalon PARIS, 4 février (Reuters) - Vinci SGEF.PA a prévenu mercredi que son chiffre d'affaires devrait légèrement baisser cette année à cause d'un ralentissement de la croissance des autoroutes et d'une activité travaux en berne en France, mais a dégagé en 2014 un résultat net en ligne avec les prévisions. Le groupe de BTP et de concessions, engagé dans un bras de fer avec le gouvernement sur le régime des autoroutes, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 38,7 milliards d'euros, en repli de 2% à structure comparable. Le résultat net, part du groupe, est ressorti lui à 2,49 milliards d'euros (+26,7%), dopé notamment par le produit de la cession de 75% de Vinci Park. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur 2,45 milliards. Hors éléments non courants, le résultat net ressort à 1,9 milliard d'euros (+0,4%). "Dans les Concessions, Vinci Autoroutes et Vinci Airports devraient continuer à afficher des taux de croissance de trafic positifs (en 2015), mais d'un niveau moindre que ceux constatés en 2014 compte tenu des effets de base", a indiqué le groupe dans un communiqué. "Dans le contracting (travaux et énergie), Vinci anticipe une réduction de 5 à 10 % de son chiffre d'affaires en France." Dans son communiqué, Vinci ne dit rien des conséquences de la décision du gouvernement de suspendre la hausse des tarifs de péages prévue le 1er février, dans l'attente de la conclusion des négociations entre l'Etat et les concessionnaires. Ces derniers ont déposé lundi et mardi des recours devant le Conseil d'Etat contre ce gel des tarifs. ID:nL6N0VD531 En 2014, le chiffre d'affaires de Vinci Autoroutes a progressé de 3,5%, la hausse des recettes de péages venant s'ajouter à un trafic de véhicules en progression de 2,1%. S'il réalise toujours 60% environ de son chiffre d'affaires en France, Vinci est parvenu grâce à l'international à compenser la dégradation de l'activité observée dans le secteur français du BTP à partir du deuxième trimestre 2014. Vinci prévoit par ailleurs une amélioration de la marge opérationnelle sur activité de sa branche contracting cette année grâce au redressement attendu de ses activités déficitaires, notamment sur le chantier du tramway de Nottingham. Au total toutefois, son carnet de commandes a reculé de 1,5% l'an dernier, une baisse ramenée à 0,3% si l'on exclut du comparatif le méga chantier de la ligne de TGV Tours-Bordeaux, dont l'impact dans l'activité future s'amenuise au fur et à mesure que les travaux avancent. Vinci, qui propose de verser un dividende de 2,22 euros au titre de l'exercice écoulé - dont 0,45 euro à titre exceptionnel grâce à l'opération parkings - vise cette année un résultat net, hors éléments non courants, "d'un niveau voisin" de celui de 2014. Avant cette publication, l'action du groupe a clôturé à 48,32 euros (+0,26%). Depuis le début de l'année, le titre a pris environ 6%, après une baisse de près de 4% sur l'ensemble de 2014. Le communiqué : http://bit.ly/1u9dyLG (Edité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant