Vinci pressenti pour le grand stade de Nice

le
0
Selon Christian Estrosi, ministre de l'Industrie et maire de Nice, le groupement Vinci Wilmotte devrait devancer Bouygues et Cari, pour la construction du futur stade de plus de 35.000 places à Nice.

Pour Christian Estrosi, ce serait Vinci. «Ce choix est incontestable et incontournable», a affirmé le ministre de l'Industrie lundi, à l'occasion de la présentation de la maquette du futur stade.

En vue de l'Euro 2016 que la France se prépare à organiser, un nouveau grand stade verra le jour à Nice, dont le ministre de l'Industrie est également le maire. Si l'on connaît déjà son nom - Olympic Nice Stadium -, celui de son constructeur le sera en décembre prochain (et non plus en novembre comme indiqué sur le site Internet de la ville de Nice, le conseil municipal ayant été reporté d'un mois).

Une délocalisation possible du musée national du Sport

Alors que trois sociétés sont en lice - Bouygues, Vinci et Cari, une entreprise familiale - selon Christian Estrosi, le numéro un mondial du BTP et des concessions a été désigné comme le «titulaire pressenti». Autrement dit, Vinci arrive en tête des sept critères d'attribution du contrat (insertion dans le sit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant