Vinci met en avant ses métiers techniques

le
0
Copyrights here
Copyrights here

(lerevenu.com) - Avec l'acquisition de Soletanche Bachy en 2006, cette division a pris une importance croissante dans le portefeuille de sa maison-mère : elle représentait l'an dernier 14% des ventes de Vinci Construction et 23% de son résultat net.

Soletanche Freyssinet développe des activités à forte technicité, ce qui explique des marges plus élevées que celles des métiers traditionnels du BTP. Sa rentabilité opérationnelle pourrait atteindre 6% cette année, ce qui serait supérieur à la moyenne du groupe hors activités de concession (autour de 4,6%). La croissance de son chiffre d'affaires est aussi attendue à 6% pour l'exercice en cours, grâce notamment à une forte présence à l'international (seulement 23% de son chiffre d'affaires est réalisé en France, 27% dans les autres pays européens et 50% dans le reste du monde).

Dans son compte-rendu de la journée de présentation, un analyste a souligné que les multiples d'acquisition pratiqués par Soletanche Freyssinet dans le cadre de sa politique de croissance externe s'élèvent à 5 ou 6 fois le résultat opérationnel. Or, dans son modèle de valorisation, le pôle construction dans son ensemble est estimé à seulement 1,2 fois le résultat opérationnel.

L'avis du Revenu
La diversité du portefeuille devrait permettre aux résultats de bien résister, cette année. En Bourse, Vinci se traite toujours avec une décote de 25% sur son actif net réévalué que l'on peut estimer à 50 euros par action. Nous restons à l'achat.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant