Vinci, Eiffage : les autoroutes toujours sous pression

le
3

(lerevenu.com) - La pression politique ne faiblit pas. En fin de semaine dernière, les députés ont voté des amendements visant à revenir sur l'exemption dont bénéficient les concessions autoroutières concernant la déductibilité partielle des intérêts d'emprunt. Pour rappel, le budget 2013 avait abaissé le niveau de déductibilité des intérêts d'emprunt de 100% à 75% à partir de 2014. Mais un amendement avait exonéré les partenariats publics privés (PPP) et les concessions de l'application de cette loi. Une disposition sur laquelle la représentation nationale souhaite revenir.

Par ailleurs, selon Les Echos, 152 députés de la majorité ont envoyé une lettre au Premier Ministre pour réclamer la mise en place du rachat anticipé des autoroutes. Le rachat ne pouvant s'effectuer que le 1er janvier de chaque année avec un préavis d'un an, il s'agirait, selon les députés, d'acter cette « nationalisation » avant la fin de l'année, pour mettre au point en 2015 une autre gestion du réseau autoroutier, en vue d'une application au 1er janvier 2016...

Autre question en suspens : les sociétés d'autoroutes ont proposé fin novembre une augmentation moyenne de 0,57% des tarifs des péages à compter du 1er février prochain, dans le cadre de leur revalorisation annuelle. « Inadmissible », a alors déclaré le ministre de l'écologie, Ségolène

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M931269 le jeudi 18 déc 2014 à 14:08

    Confier la gestion des autoroutes a l'état et a trés court terme .....elle sera en deficit ! l'état est le plus mauvais gestionnaire qui soit .....on en a la preuve au travers des budgets !mais nos élus on encore ce désir effréné de nationalisation ! tout le monde sait que ça ne marche pas .

  • T20 le mercredi 17 déc 2014 à 13:43

    Que l'exploitation des autoroutes s'effondre et la "le bâtiment" s'effondrera aussi!

  • M5062559 le mardi 16 déc 2014 à 17:30

    La majorité actuelle nous propose les soviets nouvelle mouture. il n'y a pas de nationalisation mais on préempte tout ce qui gagne de l'argent. pendant ce temps là il y a 1200000 fonctionnaires en trop, 300 élus aux assemblées nationales et sénat en trop et 13000 maires payés en trop. comment inventer des soviets modernes ?