Vincent Peillon veut geler l'avancement des fonctionnaires

le
0

Le ministre de l'Education propose une mesure qui permettrait d'économiser 1,2 milliard par an.

C'est une proposition choc qui devrait provoquer des remous. Alors que le gouvernement a ouvert la chasse aux dépenses publiques - plus de 50 milliards d'euros sont à trouver de 2015 à 2017 -, Vincent Peillon a voulu apporter sa contribution. L'idée du ministre de l'Éducation, qu'il comptait soumettre mercredi à Bernard Cazeneuve, son homologue du budget: geler pendant 2 ans les avancements automatiques à l'ancienneté et les promotions des quelque 5 millions de fonctionnaires. C'est-à-dire de l'ensemble de la fonction publique, et pas seulement des agents de l'Éducation nationale. Cette mesure permettrait d'économiser 1,2 milliard par an. Vincent Peillon devrait aussi défendre cette proposition samedi à l'Élysée, lors de la deuxième réunion du conseil stratégique de la dépense publique, piloté par François Hollande. La mettre en pratique serait d'autant plus impopul...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant