«Vincent Peillon fait du bricolage»

le
1
INTERVIEW - Pour l'historien Dimitri Casali, le ministre de l'Éducation «a cédé à la pression des lobbys».

LE FIGARO - Comment jugez-vous l'annonce de Vincent Peillon d'alléger les programmes d'histoire-géographie en troisième et en terminale?

Dimitri CASALI -Vincent Peillon fait du bricolage. Il a cédé à la pression des lobbys, alors qu'il aurait fallu prendre le temps de réformer les programmes Darcos de 2009, qui ne sont pas bons. Avec ces programmes, on a remplacé l'enseignement de l'histoire par des thèmes compassionnels, comme le fait religieux ou l'étude du racisme. Les grands pédagogues fumeux de la rue de Grenelle ont aussi oublié le bon sens de la chronologie, qui a été complètement bannie. Ce qui fait que les enfants n'ont plus de repères spatio-temporels.

Que préconisez-vous?

L'histoire est une discipline fondamentale pour la formation à la citoyenneté, mais tout le monde ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le mercredi 4 sept 2013 à 14:29

    tout le monde le sait , ce mec est un pantin à l'image de son chefaillon