Vincent Labrune n'a pas apprécié le spectacle

le
0
Vincent Labrune n'a pas apprécié le spectacle
Vincent Labrune n'a pas apprécié le spectacle

Présent en zone mixte aux côtés de Jean-François Fortin, le président de Caen, jeudi soir après la qualification de l'OM face à Granville, Vincent Labrune ne retient que la victoire. Le président marseillais n'est pas satisfait du jeu proposé par son équipe.

Vincent Labrune, quelle est votre réaction après cette victoire de l’OM à Granville (0-1) et cette qualification pour les demi-finales de la Coupe de France ?
Il n’y a que le résultat qui compte bien évidemment. La chose la plus importante ce soir (jeudi), c’est de féliciter l’US Granville qui a fait un grand match et a fait honneur à la compétition. Le public a été remarquable. C’est la seule chose à retenir ce soir. En ce qui nous concerne, on a des objectifs en cette fin de saison et il faudra qu’on joue un peu mieux pour les réaliser.

Une victoire en Coupe de France peut-elle sauver la saison de l’OM ?
On a une priorité qui est le championnat, c’est une certitude. On n’a pas abandonné toute ambition, même s’il faudra montrer autre chose que ce soir. La Coupe de France, on ne va pas cracher dessus. C’est un objectif très important pour un club comme le nôtre. On souhaite aller au bout mais il faudra mettre plus d’intensité. Sur les onze matchs de championnat restant, il faudra essayer d’élever le niveau pour atteindre nos objectifs.

Une potentielle finale face au PSG, ça fait saliver...
Non mais on ne va pas parler de Paris. On a déjà parlé de Granville. On est passé à deux doigts d’un truc (ndlr : sous-entendu une élimination) et on va respecter énormément le FC Sochaux-Montbéliard. La dernière fois qu’on les a rencontrés en Coupe de France, on a perdu, j’y étais. On va prendre les choses étape par étape. On a du potentiel. On l’a montré à Bilbao la semaine dernière. Quand on fait des matchs comme à Bilbao, je pense qu’on peut espérer beaucoup de choses positives. Si on fait des matchs comme ce soir, ça sera le contraire, donc il faut garder la tête froide.

Cela risque d’être dur dimanche face à une équipe de Toulouse qui vient de changer d’entraîneur...
(Il réfléchit et sourit en regardant le président Fortin). Non, ce qui va être compliqué, c’est l’enchaînement des rencontres et le fait qu’on se déplace ce soir pour un match à 21h00. Une équipe qui joue le jeudi à 21h00 et qui rejoue le dimanche à 14h00, c’est du jamais-vu dans l’histoire du championnat. Car il y a une règle. Mais il se trouve que l’Olympique de Marseille est dans ce cas-là. On a essayé de changer les choses, on n’a pas pu. Demandez aux personnes qui ont choisi cette programmation pourquoi c’est le cas. Cela ne nous empêchera pas d’aborder le match avec motivation, conviction et détermination. On a trois matchs en six jours qui sont fondamentaux.



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant