Vincent Debaty : " Les Italiens vont jouer leur vie sur ce match-là "

le
0
Vincent Debaty : " Les Italiens vont jouer leur vie sur ce match-là "
Vincent Debaty : " Les Italiens vont jouer leur vie sur ce match-là "

Le pilier du XV de France Vincent Debaty s'attend à un match très compliqué face à des Italiens surmotivés samedi dans le premier match des Bleus à la Coupe du monde.

Vincent Debaty, comment vous sentez-vous à trois jours de l’entrée de la France dans le Mondial ?
C’est le premier match de la compétition, c’est lui qui va dire un peu le chemin qu’on prendra. Donc c’est sûr que c’est un match très important pour nous. On a cœur de faire quelque chose de bien pour bien commencer cette Coupe du monde.

Etes-vous heureux d’être arrivé en Angleterre, ressentez-vous la pression ?
Je suis très content d’être là, mais c’est une semaine un peu normale. Ce qui va déclencher c’est ce match-là, contre l’Italie On va voir comment on le joue, et c’est ce qui décidera la suite de l’aventure. Les entraînements sont plus « speed », mais il y a plus de plages de repos, de récupération pour être le mieux possible. On a beaucoup donné pendant deux mois, donc c’est important. On bosse les détails, on peut s’appliquer sur nous et sur ce qu’on veut faire pour la suite.

Avez-vous étudié le jeu de l’talie ?
On a regardé la vidéo, on a vu leurs trois matchs, on a analysé un peu tout ça. On a vu la dynamique qu’ils vont mettre, le jeu qu’ils vont vouloir faire. Mais on a surtout regardé ce que nous, on peut améliorer. Il faut faire le moins d’erreurs possible. Les matchs se perdent ou se gagnent sur des détails, au final.

La victoire en Italie 29-0 lors du dernier Tournoi vous donne-t-elle plus de confiance ?
On est dans une dynamique peut-être plus favorable qu’eux. Mais il ne faut pas se fier à ça. C’est là qu’il faut être concentré, ne pas penser qu’on va les gagner facilement (sic), parce que ça va être un match très dur. Ils vont jouer leur vie sur ce match-là, comme nous. Il faudra répondre présent et être forts sur nos bases.

Parlez-vous des Coupes du monde précédentes avec les joueurs plus expérimentés ?
Je n’ai jamais joué de Coupe du monde, mais je ne me sens pas à l’écart (sourire). On est un groupe costaud, on a fait plusieurs Tournois ensemble. Ça fait quatre ans qu’on est plus ou moins les mêmes. On sait ce qu’on veut, on sait où on veut aller. Maintenant, il faut qu’on le montre sur le terrain. Les joueurs les plus expérimentés nous parlent un peu, mais comme pendant les Tournois ou les tournées. C’est une Coupe du monde, c’est tout ça, mais il ne faut pas qu’on se mette plus de pression que ça. Sinon, c’est là qu’on va se tromper. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant