Vincent Collet : " Une équipe qui me fait rêver "

le
0
Vincent Collet : " Une équipe qui me fait rêver "
Vincent Collet : " Une équipe qui me fait rêver "

L'équipe de France de basket est depuis dimanche à l'INSEP pour le début de la préparation de son Euro. L'occasion pour Vincent Collet de retrouver ses joueurs et de se décider pour la liste finale.

Vincent Collet, comment sentez-vous vos joueurs ? 
Ils sont mobilisés et impatients. Il faut qu'on les freine et que dans les 10-15 premiers jours on monte doucement en puissance, qu'on fasse beaucoup de travail à vide. 

Le fait que vous fassiez le tour de France pendant votre préparation est un moyen de galvaniser l'équipe ?
Je ne pense pas qu'il y ait besoin de les galvaniser. Ce sera un moyen d'apprendre à gérer cette pression positive. Le fait de sentir le public derrière tout en gardant les pieds sur terre, c'est ça le plus important. J'espère que les matchs amicaux vont nous aider. 

Comment se prépare-t-on à ne pas sombrer mentalement ?
Il n'y a que la concentration qui permet d'éviter ça mais aussi le respect de l'adversaire. Par exemple, l'année dernière, le match contre l'Espagne on l'a gagné parce qu'on a été bon mais aussi parce que les Espagnols ne pensaient pas qu'on pouvait le gagner.  

Vous allez beaucoup compter sur vos leaders ? 
Il est clair qu'une équipe dépend toujours de son leadership sur le terrain mais également en dehors pour préparer tout le monde. Bien sûr, nous, le staff, on sera là pour remplir notre rôle, pour appuyer le discours. 

Est-ce que vous avez déjà une idée du groupe qui jouera cet Euro ?
On commence à peine la préparation donc non. La préparation va, justement, servir à ça. Bien sûr, il y a des joueurs déjà choisis mais il y a encore certains postes à distribuer et ce n'est pas l'entraînement d'aujourd'hui qui change la donne. On commencera à y penser à partir de la Finlande (stage à Tempere du 31 juillet au 2août, ndlr).

« Au moins cinq équipes qui sont prétendantes au titre »

Pour vos matchs amicaux, vous allez vous déplacer à l'étranger (en Finlande et en Serbie) c'est une stratégie de votre part ? 
Oui, en Serbie on s'attend à un match très dur dans une ambiance très chaude. Donc ça nous préparera pour Lille. 

C'est un Euro très dense qui vous attend...
Oui il y a au moins cinq équipes qui sont prétendantes au titre final, encore plus dans un Euro pré-olympique. C'est pour ça que conserver notre titre serait encore plus retentissant qu'en 2013. 

Le fait de jouer à domicile vous met-il plus de pression ?
Oui bien sûr ! Les attentes sont plus grandes et la pression va avec. 

Est-ce qu'il s'agit de l'équipe de France la plus forte que vous ayez entraînée ?
Effectivement c'est une équipe très belle, c'est probablement la plus forte que j'ai eu sous ma responsabilité depuis 2009. C'est une équipe qui me fait rêver.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant