Vincent Collet : " Face à l'Egypte, notre attitude sera la clé du match "

le
0
Vincent Collet : " Face à l'Egypte, notre attitude sera la clé du match "
Vincent Collet : " Face à l'Egypte, notre attitude sera la clé du match "
A peine le temps de savourer la victoire de l'équipe de France face à la Serbie dimanche (74-73), et Vincent Collet se projetait déjà sur la rencontre de ce lundi face à l'Egypte (18h). Un match que Boris Diaw et ses coéquipiers " doivent gagner " insiste le coach des Bleus qui sait qu'en cas de succès, la qualification pour les 8emes de finale serait quasi assurée.

Vincent Collet, quelle différence entre le match perdu face au Brésil samedi et le match gagné face à la Serbie dimanche ?
Hier (samedi), on n'a pas su forcer le destin, aujourd'hui (dimanche) on l'a fait et forcément cela donne confiance à un groupe qui est jeune. Cela montre aussi à tous les joueurs qu'il faut être prêt chaque jour. Edwin (Jackson) avait peu joué hier. Aujourd'hui, il est presque le déclencheur de l'insurrection avec Joffrey (Lauvergne) et Antoine (Diot) à ses côtés. C'est une bonne chose pour nous dans la mesure où on aura besoin que de jeunes joueurs se révèlent. On sait très bien qu'on ne pourra pas faire un tournoi simplement sur le talent des quelques anciens dont on dispose. C'est important que tout le monde apporte son écot, même si ce n'est pas tous les jours. Hier, ce n'était pas le cas. Aujourd'hui, je le répète, ils nous ont clairement permis de revenir sur la Serbie en deuxième mi-temps.

C'était une victoire sur le fil mais une victoire très importante. Vous préférez l'aborder de quelle façon ?
Il faut rester prudent et simplement s'en servir. Même si on avait perdu, on aurait été renseigné sur notre capacité à jouer ce genre de match. La rencontre de samedi contre le Brésil, on devait la gagner. J'avais une vraie frustration. Mais voilà, la défaite était logique dans la mesure où les erreurs nous étaient imputables. Mais elles nous ont beaucoup appris. Maintenant, on sait qu'on est capable de jouer contre ce genre d'équipe prétendante au podium. Quoi qu'il en soit, il faut avancer dans le tournoi, progresser, gagner le maximum de matchs et se préparer pour le huitième de finale. Tout le monde sait que c'est un match à la vie à la mort. Que vous arriviez à ce stade avec deux, trois, ou quatre victoires, cela ne change strictement rien : il faut le gagner.

Une victoire lundi contre l'Egypte serait presque synonyme de qualification...
Oui pratiquement. Dans tous les cas il faudra être sérieux. Par expérience, on n'a pas tenu le discours habituel « Attention à ne pas se relâcher ! etc. » On a plus été dans la responsabilité. C'est un match que nos joueurs doivent aborder avec cet esprit-là, de responsabilité. Sans se mentir, c'est un match qu'on doit gagner. Malgré tout, c'est un adversaire qu'il faut respecter. Notre attitude, notre comportement est la clé du match.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant