Vincent Collet : " Du 50-50 face à la Croatie "

le
0
Vincent Collet : " Du 50-50 face à la Croatie "
Vincent Collet : " Du 50-50 face à la Croatie "
Avant d'affronter la Croatie, ce samedi, en huitième de finale de la Coupe du monde de basket, Vincent Collet, l'entraîneur de l'équipe de France, est revenu sur les aspects tactiques d'une rencontre qu'il juge " ouverte ". Pour se qualifier, les joueurs devront " élever leur niveau de jeu ", a-t-il surtout expliqué.

Vincent, existe-t-il une grosse différence entre votre équipe de France et la Croatie ?
Non, les deux équipes ont un peu le même parcours dans cette compétition. Les deux sont à trois victoires. Les Croates font un gros match contre l'Argentine (victoire90-85), nous contre la Serbie. Eux ont logiquement perdu contre la Grèce (65-76) et ont fait une contre-performance contre le Sénégal (défaite 75-77). Nous, on a gagné petitement contre l'Iran. Je vois clairement une forme de similitude dans nos parcours. C'est un match qui me parait ouvert. C'est du 50-50 : la Croatie arrive à maturité, maintenant on a également des atouts à faire valoir.

On évoque notamment le nom de Dario Saric comme joueur dont il faut particulièrement se méfier...
C'est une équipe qui est d'avantage performante depuis l'an passé. Plus solide, aussi. On peut effectivement penser que l'arrivée de Saric y est pour beaucoup. Cette année il a encore plus d'importance que par le passé dans cette formation. Il reste tout le temps sur le terrain, c'est le plus utilisé. Mais il n'y a pas que lui. On peut parler de (Bojan) Bogdanovic qui est aussi une vraie force et à un degré moindre l'autre ailier (Krunoslav) Simon qui est beaucoup utilisé et bon surtout. A l'intérieur il ne faudrait pas non plus oublier (Ante)Tomic, (Luka) Zoric, voire (Damir) Markota. C'est avant tout une équipe complète qui a l'avantage de ne pas souffrir de défections, contrairement à nous.

« Joffrey Lauvergne joue un peu trop pour scorer »

Comment jugez-vous les performances de Boris Diaw en phase de groupes ?
Déjà il n'a joué que quatre matchs, puisque contre l'Egypte je ne l'ai volontairement pas utilisé. Je pense que dans les deux premiers matchs il est bien parti, mais malheureusement j'ai été obligé de composer avec ses fautes. On sait que c'est une plaque tournante chez nous et que les adversaires, forcément, le ciblent. Contre le Brésil et la Serbie on a donc dû le sortir vite pour le protéger des fautes. Forcément derrière il a manqué de rythme. Après, il a fait un petit match contre l'Espagne, avant de se reprendre contre l'Iran. Sur ce dernier match, il a été tout à fait correct.

Joffrey Lauvergne, meilleur marqueur de l'équipe de France, en a lui surpris plus d'un au cours de cette compétition...
Il y a plusieurs choses à dire à ce sujet. Premièrement, Joffrey joue beaucoup pour scorer. Un peu trop même à mon goût. Il est en permanence à la recherche des situations favorables et en oublie pas mal les écrans, les protections pour les joueurs extérieurs. Après, il est bon. C'est le côté positif. Ensuite notre jeu manque d'équilibre et on a surtout du mal à trouver nos ailiers. Alors, même s'il a fait un mauvais match hier (jeudi, contre l'Iran), Batum est très ciblé par les adversaires et parfois on oublie d'écarter le jeu sur les ailiers lors des pick and roll. Nos meneurs jouent trop dans l'axe, même s'il y a eu du progrès dans le dernier match. Puis, hormis Boris (Diaw), il manque des points de fixations à l'intérieur pour redonner des situations aux joueurs extérieurs. Joffrey finit pas mal mais ne représente pas ce fameux point d'ancrage. Il ne libère pas de ballons. Cela fait partie de nos limites, à coup sûr.

« Nicolas Batum a fait un mauvais match contre l'Iran »

Lors de la préparation, vous vouliez que Nicolas Batum soit un des leaders de l'équipe. Le fait qu'il soit ciblé par les adversaires ne rend-t-il pas les choses difficiles ?
Je pense qu'hier (jeudi) il a fait un mauvais match. Clairement ce n'est pas satisfaisant de la part d'un joueur de ce niveau-là. Avant, ce n'était plutôt pas mal. Pour moi, de toute façon, Nicolas n'a jamais été un grand « scoreur », ce qui ne veut pas dire qu'il ne puisse pas le faire à certains moments. Mais le faire régulièrement, et surtout lorsqu'il est la cible numéro un des adversaires, cela ne me paraissait pas évident du tout. Je pense malgré tout qu'il peut faire un petit peu mieux. D'avantage marquer par exemple. Pour qu'on puisse avancer c'est ce qu'il va d'ailleurs devoir faire. Sinon, les 17-18 points par match c'est du Tony Parker et il n'y en existe qu'un.

Que faire pour passer face à la Croatie alors ?
En un mot élever le niveau. Je pense que Nico (Batum) contre l'Iran avait insuffisamment peu perçu l'importance du match et les risques liés. Il avait déjà basculé (en huitième)... Quand je vois la façon dont il a attaqué le match contre l'Espagne, où il était à un très haut niveau mondial, et hier, le gap est très important. Alors oui je pense cela, les joueurs vont élever leur niveau.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant