Vincent Bessat : "J'espère sortir du monde du foot après ma carrière"

le
0
Vincent Bessat : "J'espère sortir du monde du foot après ma carrière"
Vincent Bessat : "J'espère sortir du monde du foot après ma carrière"

Mardi soir, Nantes s'est qualifié pour les huitièmes de finale de coupe de France face à Lyon, leader de la Ligue 1 (3-2). L'occasion de revenir sur cette qualification avec Vincent Bessat, Lyonnais de naissance, auteur du premier triplé de sa carrière et meilleur milieu gauche nantais depuis David Garcion, Olivier Monterrubio et Aurélien Capoue, peut-être. Une petite heure de bavardage autour des tatouages "chicanos", de fiches d'impôts et de sa prolongation de contrat - à six moins de son terme. Encore loin d'être actée.

Comment se réveille-t-on après un avoir inscrit le premier triplé de sa carrière, de surcroit contre Lyon, la ville qui t'as vu naitre ? Je ne réalise pas forcément que j'ai mis un triplé. Ce que je sais, c'est qu'on s'est qualifiés contre, selon moi, la meilleure équipe qu'on ait affrontée cette saison. Ils ont une capacité à garder, à faire tourner le ballon qui est quand même impressionnante. Ils se projettent très vite vers l'avant, avec une qualité technique incroyable devant, grâce à Fékir et Lacazette. Le premier but qu'ils mettent est quand même magnifique, même si nous faisons une mauvaise relance.
Tu as dû recevoir beaucoup de textos de journalistes aujourd'hui. Justement, à Nantes, certains collègues disent que tu n'as jamais refusé une demande d'interview depuis que tu es au club. Pourtant, ce n'est pas un exercice où tu sembles très à l'aise Je ne suis du tout à l'aise, c'est vrai. Ça fait partie de mon métier, on va dire. Il faut faire avec. Mais si je peux m'en passer, je m'en passe. Tout ce qui est plateau TV, ce n'est pas mon truc, et c'est même un peu secondaire. Qu'est-ce qui me dérange ? Parler de moi, tout simplement. Je n'ai pas forcément envie d'être sur le devant de la scène. C'est aussi une question d'éducation.
C'est-à-dire ? Je viens d'une famille où l'image du football, et du footballeur, n'est pas forcément appréciée. L'image que véhicule le football, à la télévision surtout, c'est strass, paillette et argent. On diffuse des points négatifs qui ne sont pas le cas de beaucoup de joueurs. Les gens voient le côté pognon du foot : "Tu viens, tu joues, tu prends ton oseille et c'est terminé". Alors qu'il y a des aspects cachés qui sont très durs dans ce milieu.

Comme quoi par exemple ? Comme le fait de quitter ses parents très tôt pour rejoindre un centre de formation. Ça fiche, entre guillemets, ta jeunesse en l'air. Quand tu vois tes amis qui s'éclatent, font la fête, sont tout le temps ensemble Et toi tu es loin, ce n'est pas toujours très évident. Puis quand tu joues moins, quand tu es dans une période un peu plus délicate de ta carrière, c'est la même chose. Et c'est là qu'il est important d'être bien entouré. Sinon, tu peux vite partir en...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant