Vincent à l'heure

le
0
Vincent à l'heure
Vincent à l'heure

Vincent Thill, friandise luxembourgeoise du FC Metz, est devenu hier le premier joueur né dans les années 2000 à fouler une pelouse de Ligue 1. Et à découvrir l'un des cinq grands championnats européens tout court.

Parce qu'on ne peut résumer un département ni à ses faits divers glauques ni à ses tueurs en série un peu charismatiques, la Moselle aussi a droit à son quota de belles histoires. De toute façon, elle n'a pas le choix. Celle de Vincent Thill est sous ses yeux depuis quelques mois et a pris un peu plus de consistance hier soir. Il était 20 h 38 heure lorraine quand un Mevlut Erding titubant de fatigue a tapé dans la main du prodige luxembourgeois. Le score était scellé et les Bordelais avaient déjà croqué-avalé-digéré les Messins (0-3). Voilà pourquoi Philippe Hinschberger a jugé l'instant idéal - car dénué de pression - pour valider le troisième baptême en Ligue 1 de la soirée, après avoir lancé dans le grand bain les briscards Gauthier Hein (20 ans) et Moussa Seydi (20 ans).

Sa première victime s'appelle Pallois


Difficile de ne rien avoir retenu des premiers pas de l'international luxembourgeois (3 sélections, 1 but) à ce niveau. Propulsé sur la pelouse du stade Saint-Symphorien à la 82e minute, l'attaquant a pris le temps de faire deux grosses fautes, envoyant Jaroslav Plasil au tapis (84e) et essuyant sa semelle sur Youssouf Sabaly (88e). La preuve qu'on peut jouer dur tout en pesant 55 kilos. Ces deux actions ont toutefois rappelé qu'avant de devenir le joueur qu'il est programmé pour être, Thill est encore ce chien fou capable de tacler n'importe qui n'importe quand et de décrocher suffisamment hors zone pour se faire remettre à sa place par ses coéquipiers, au sens figuré comme au sens hygiénique. Mais s'il ne faut pas oublier une chose, c'est qu'à 16 ans, on a tous les droits, à quelques exceptions près comme acheter de l'alcool ou regarder des films à caractère pornographique. Pour finir sa destruction des armées girondines, le n°29 messin a dégainé une frappe du gauche qui n'a manqué ni de puissance ni d'ôter quelques secondes d'espérance de vie à Nicolas Pallois, légèrement assommé (90+1).

Le Bayern avait visé juste


Après avoir mis à jour la plupart des records de précocité au Luxembourg, Vincent Thill est donc en train de s'attaquer à l'Europe, un territoire qui lui semble moins inenvisageable depuis ce printemps dernier où le Bayern Munich l'a copieusement dragué. Le géant bavarois, qui a estimé depuis…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant