Vinaigre, liqueur, huile... Les liquides se réinventent pour donner du goût

le
0
Du vinaigre de pomme (Sial)
Du vinaigre de pomme (Sial)

(Relaxnews) - Nouveaux goûts, nouvelles utilisations... Les liquides sont un nouvel outil pour apporter de la saveur aux recettes. Au Salon international de l'alimentation, à Paris-Nord Villepinte (jusqu'au 20 octobre), vinaigres, huiles et autres boissons font grande impression au rayon des innovations alimentaires. 

Pas moins de 420.000 produits sont dispersés au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte à l'occasion du Salon international de l'alimentation. A côté des snacks diététiques, des préparations halal ou sans lactose pour bébés ou encore des conserves aux recettes de grand-mère, d'autres packagings étonnent non par leur emballage, mais par leur composition. Leur point commun : ce sont tous des liquides. 

Si l'huile de noix et l'huile de pépin de raisin sont connus, des spécialités plus élaborées, comme à la mangue, restent l'apanage de l'épicerie fine. La tendance voudrait démocratiser au sein de la grande distribution. La marque italienne Aureli Mario était nommée en tant que Grand Prix du Sial, la crème de la crème des innovations alimentaires, grâce à une liqueur de carotte. Une idée astucieuse pour donner du goût à une recette tout en l'enrichissant de vitamines, de sels minéraux et d'antioxydants. L'esprit nutritionnel est le même pour ces huiles et ce vinaigre de coco philippins. L'offre a été spécifiquement développée pour convenir aux marchés occidentaux.

Les Français, quant à eux, optent pour leurs algues fétiches et les infuser dans un mélange d'huiles de raisin et d'olive. Une recette qui donne un nouveau goût à l'assaisonnement. Surprendre les papilles avec de nouvelles saveurs est aussi l'objectif de ce vinaigre de pommes italien ou de ce vinaigre de tomate portugais. 

De nouvelles techniques pour amplifier les saveurs

Dans un tout autre style de liquide, le géant allemand Döhler a aussi étudié la façon dont il pouvait mieux développer les arômes d'un café froid. Tendance, l'azote s'est trouvé être la solution. On active le gaz par dessous et au-dessus de la canette pour former une jolie mousse dans le verre. Et l'effet en bouche est immédiat.  

Et puis, il y a le spray. La technique a été développée par la distillerie Massenez pour sa dernière trouvaille : des liqueurs de légumes, d'épices et d'herbes. D'abord pensée pour aider les mixologues à façonner leurs cocktails, la collection Garden Party réussit le pari de confiner dans un spray le goût de l'olive noire, du fenouil, de l'estragon, de la butternut et même du radis noir. Il suffit d'appuyer sur la gâchette, comme on le fait pour un parfum, quand il convient d'ajouter une touche finale à un cocktail, sinon d'innover en cuisine au moment du dressage. La gamme est complétée par des liqueurs aux légumes, à 17% d'alcool. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant