Villejuif. Le parvis Georges-Marchais débaptisé, sa veuve écoeurée

le
14
Villejuif. Le parvis Georges-Marchais débaptisé, sa veuve écoeurée
Villejuif. Le parvis Georges-Marchais débaptisé, sa veuve écoeurée

Décidément Georges Marchais, ancien patron du parti communiste mort en'97 , n'aura pas eu son nom pour longtemps dans la ville de Villejuif (Val-de-Marne) où il fut député durant de longues années. Après avoir raflé la municipalité aux communistes qui ont régné sur ce bastion près d'un siècle, la nouvelle majorité, née d'une alliance allant des écologistes à l'UMP, va débaptiser le parvis Georges Marchais de Villejuif. La nouvelle majorité élue en mars dernier a décidé de la nommer parvis Georges-Mathé. Du nom du célèbre cancérologue.

«La décision politique d'honorer un grand savant français était plus intéressante que l'approche de Georges Marchais, qui nous posait des problèmes idéologiques», a expliqué Edouard Obadia, membre de l'UDI (centre-droit) et premier adjoint au maire. Selon lui, l'ancien secrétaire général du PCF (1972-1994) et député de la première circonscription du Val-de-Marne (1973-1997), dont dépend Villejuif, était «un personnage controversé», «resté silencieux pendant» le Printemps de Prague et qui avait parlé en'79 de «bilan globalement positif» à propos des pays de l'Est - avant de nuancer ses propos en'95.

Aussitôt connue, cette décision a irrité la direction du PCF qui l'a taxée, vendredi, d'«anticommunisme primaire digne des pires heures de la guerre froide». Le parti communiste ajoute: «les masques tombent enfin (...) Face à tant de bêtise, nous faisons confiance aux habitants pour ne pas tomber dans la provocation de la haine».

.«Lamentable», a également soupiré Liliane Marchais, la veuve du militant toujours installée à Champigny-sur-Marne. «C'est à lui que l'on doit le métro à Villejuif. Il a beaucoup fait, avec Mathé d'ailleurs, pour la recherche médicale et l'institut de cancérologie Gustave-Roussy.» «enlever une plaque ne suffira pas à réécrire l'Histoire, affirme également son fils, Olivier Marchais. Ce qui se passe est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lm123457 le lundi 29 déc 2014 à 22:28

    Au moins, Marchais disait clairement qu'il était contre l'immi.gration. Plusieur svidéos existent de lui. Je continue de me marrer que la gauche et l'extreme gauche ne comprenne pas cela et soient du coup dans le camp du ... MEDEF

  • herve.mo le lundi 29 déc 2014 à 14:52

    Quand tu vois l'état du centre-ville de Villejuif tu n'as pas la moindre envie de te souvenir de ce pantin nuisible qui ne mérite que l'oubli

  • Gary.83 le samedi 27 déc 2014 à 19:05

    il faut prendre l'argent là ou elle est !! taisez vous el kabbach ! ah qu'il nous a fait rire ce pantin soviétique !!

  • brun3686 le lundi 22 déc 2014 à 21:00

    il nous reste une Avenue de l'Union Soviétique à Clermont Fd, y'a moyen de changer aussi ?

  • g.dupuy le samedi 20 déc 2014 à 23:51

    C est un scandale!

  • M3866838 le samedi 20 déc 2014 à 19:03

    Marchais, l'homme qui nous parlait du paradis soviétique,

  • 2445joye le vendredi 19 déc 2014 à 23:48

    Enfin, en faisant une exception pour les centraux téléphoniques. Là, l'hommage à François Mitterrand serait tout-à-fait légitime.

  • M3311272 le vendredi 19 déc 2014 à 23:37

    +1 244joye

  • mqsd le vendredi 19 déc 2014 à 23:02

    BravoBelle decisionOublions les staliniens

  • 2445joye le vendredi 19 déc 2014 à 21:42

    Ce sont plutôt les lieux nommés en honneur à François Mitterrand qui mériteraient d'être débaptisés. Avec le recul.