Villefranche-de-Rouergue soulagée après la libération de Roméo Langlois

le
0
La ville de l'Aveyron dont est originaire le journaliste a suivi jour après jour les nouvelles de sa captivité en Colombie.

À Villefranche-de-Rouergue

À Villefranche-de-Rouergue, 13.000 habitants, l'annonce de la libération de Roméo Langlois a provoqué un grand soulagement dans la population. «L'inquiétude et l'angoisse des premiers jours ont laissé place à l'espoir au cours des dernières heures. J'y ai toujours cru», raconte Cédric, le patron du Glacier, place Jean-Jaurès.

Depuis le 28 avril dernier, jour de son enlèvement par les Farc, les parents du journaliste ont observé le plus grand mutisme «pour ne pas interférer avec le travail de tous ceux qui sont mobilisés pour obtenir sa libération», insiste le maire de la ville, Serge Roques, un proche de la famille. «Nous respirons enfin. C'est extraordinaire de le savoir libre. C'est la fin du cauchemar. Nous sommes passés par des phases de doute», ajoute-t-il.

Mercredi en fin d'après-midi, les clignotants étaient au vert. Cédric Delporte, l'un des responsables du comité de soutien, se voulait rassurant: «Les nouvelles en provenance

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant