Villarreal de retour, one two three viva Feghouli

le
0
Villarreal de retour, one two three viva Feghouli
Villarreal de retour, one two three viva Feghouli

Pour la pénultième journée de Liga avant les fêtes de fin d'année, le thème du week-end était dédié à la frilosité. Seulement 15 buts inscrits en 9 matchs, c'est assez peu. Néanmoins, le Real Madrid a su tirer son épingle du jeu, pendant que le phénix Sofiane Feghouli renaît de ses cendres.

  • L'équipe du week-end Ce lundi matin, Villarreal a dû se lever avec le sourire aux lèvres et les churros du petit-déjeuner devaient avoir une saveur bien particulière. La raison ? Dimanche soir, le sous-marin jaune est parti en mission commando au Vicente-Calderón pour repartir avec les trois points de la gagne (1-0). On parle quand même là d'un stade qui n'avait plus vu son équipe perdre à domicile depuis la demi-finale retour de Coupe du Roi contre le Real Madrid l'an passé. En championnat, il faut même remonter à la saison 2012-2013 et une défaite contre le Barça (2-1) pour voir une défaite des Colchoneros dans leur antre. Bref, l'exploit est bien là. Buteur providentiel en fin de rencontre, Luciano Vietto pourra se targuer d'avoir filé un joli coup de main au Real Madrid, désormais leader intouchable, mais surtout d'offrir une quatrième victoire consécutive à son club. L'ancienne maison de Juan Roman Riquelme se retrouve ainsi à trois points d'une place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Gracias, Joya.

  • Le Don Quichotte du week-end S'il y a bien un homme qui avait décidé que le match entre Getafe et le FC Barcelone devait se terminer sur un match nul et vierge (0-0), c'est Iñaki Vicandi Garrido. Carrément à la rue sur des décisions importantes, l'arbitre central du match disputé dans la banlieue madrilène se s'est fait des amis ni chez les Azulones, ni chez les Culés. En première période, il se met un bandeau autour des yeux pour ne pas voir la main de Valera dans la surface, à faire pâlir les adeptes du contre en basket. Dans la foulée, une main moins évidente de Dani Alves n'est pas non plus sifflée. Mais le clou du spectacle reste sans doute son coup de sifflet final, stoppant net...


  • L'équipe du week-end Ce lundi matin, Villarreal a dû se lever avec le sourire aux lèvres et les churros du petit-déjeuner devaient avoir une saveur bien particulière. La raison ? Dimanche soir, le sous-marin jaune est parti en mission commando au Vicente-Calderón pour repartir avec les trois points de la gagne (1-0). On parle quand même là d'un stade qui n'avait plus vu son équipe perdre à domicile depuis la demi-finale retour de Coupe du Roi contre le Real Madrid l'an passé. En championnat, il faut même remonter à la saison 2012-2013 et une défaite contre le Barça (2-1) pour voir une défaite des Colchoneros dans leur antre. Bref, l'exploit est bien là. Buteur providentiel en fin de rencontre, Luciano Vietto pourra se targuer d'avoir filé un joli coup de main au Real Madrid, désormais leader intouchable, mais surtout d'offrir une quatrième victoire consécutive à son club. L'ancienne maison de Juan Roman Riquelme se retrouve ainsi à trois points d'une place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Gracias, Joya.

  • Le Don Quichotte du week-end S'il y a bien un homme qui avait décidé que le match entre Getafe et le FC Barcelone devait se terminer sur un match nul et vierge (0-0), c'est Iñaki Vicandi Garrido. Carrément à la rue sur des décisions importantes, l'arbitre central du match disputé dans la banlieue madrilène se s'est fait des amis ni chez les Azulones, ni chez les Culés. En première période, il se met un bandeau autour des yeux pour ne pas voir la main de Valera dans la surface, à faire pâlir les adeptes du contre en basket. Dans la foulée, une main moins évidente de Dani Alves n'est pas non plus sifflée. Mais le clou du spectacle reste sans doute son coup de sifflet final, stoppant net...



  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant