Viktor Orban resserre le contrôle des médias

le
0
En Hongrie, de lourdes sanctions financières pourront être imposées au nom de «l'objectivité politique».

À Vienne

À dix jours de l'inauguration de la présidence hongroise de l'Union européenne, Budapest a adopté une loi extrêmement controversée renforçant le contrôle institutionnel des médias. Le Parlement, acquis aux deux tiers au gouvernement de centre droit de Viktor Orban, a voté le troisième volet de cette nouvelle législation par 256 voix contre 87, après l'adoption des deux premiers piliers en juillet et en octobre derniers.

La réforme a d'abord entraîné le regroupement dans une même entité de la télévision nationale MTV, de la radio nationale MR, de la télévision par satellite Duna TV et de l'agence de presse MTI, puis la création d'une Autorité nationale des médias et des communications (NMHH), un organe de régulation contrôlé majoritairement par le parti Fidesz, au pouvoir. Il s'y ajoute désormais l'obligation pour les médias, publics comme privés, de corriger des informations jugées «erronées» par la NMHH, sous peine de se voir infliger de trè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant