Viktor Ianoukovitch "responsable direct" des morts de Maïdan

le
4
VIKTOR IANOUKOVITCH MIS EN CAUSE PAR KIEV POUR LA MORT DE MANIFESTANTS DE MAÏDAN
VIKTOR IANOUKOVITCH MIS EN CAUSE PAR KIEV POUR LA MORT DE MANIFESTANTS DE MAÏDAN

KIEV (Reuters) - Les snipers de la police ukrainienne ont tiré sur les manifestants de Maïdan "sous les ordres directs" de l'ancien président Viktor Ianoukovitch, ont déclaré jeudi les nouvelles autorités ukrainiennes.

Lors d'une conférence de presse, le ministre de l'Intérieur, le procureur général d'Ukraine et le chef de la sécurité publique ont attribué la responsabilité de la mort de plus de 100 personnes fin février sur la place de l'Indépendance de Kiev à la Berkout, la police anti-émeute désormais dissoute.

Viktor Ianoukovitch a fui l'Ukraine après la journée la plus meurtrière de la crise, le 20 février, pour ensuite être évincé par le parlement, le 22, trois mois après le début des manifestations contre son gouvernement.

"L'ancien gouvernement de ce pays a donné des ordres criminels et un nombre énorme de personnes ont souffert dans ce 'hachoir'," a déclaré le ministre de l'Intérieur, Arsène Avakov.

"Cela était présenté comme une opération antiterroriste, mais dans les faits, c'est un massacre qui a eu lieu, sous le commandement direct de l'ancien président Viktor Ianoukovitch", a dit le chef du Service de la sécurité d'Etat (SBU), Valentin Nalivaïtchenko.

Ce dernier a accusé la Russie d'être impliquée dans les événements sanglants ayant conduit à la "révolution de Maïdan".

Selon lui, des agents russes du FSB ont été vus au siège de la sûreté de l'Etat durant les trois mois de contestation.

"Nous avons de bonnes raisons de penser que ces groupes ont pris part à la préparation et à la mise en oeuvre de la soi-disant opération antiterroriste", a expliqué Nalivaïtchenko.

DÉMENTIS DE LA RUSSIE

En janvier, des avions chargés de 5.100 kg d'explosifs russes et autres matériels ont atterri sur un aérodrome proche de Kiev, en provenance de la ville de Tchkalovsk, a-t-il encore déclaré.

"Ils ont apporté ce qu'il fallait pour organiser des fusillades contre nos manifestants à Maïdan", a-t-il dit.

Le FSB a démenti toute participation aux événements d'Ukraine. "De telles déclarations pèseront sur la conscience des services de sécurité ukrainiens", ont dit les services secrets russes.

"Nous mettons en garde contre les conclusions hâtives et politisées, fondées sur des éléments et des hypothèses qui font 'soudainement surface'", a dit de son côté Konstantin Dolgov, responsable du ministère russe des Affaires étrangères chargé des droits de l'homme.

Parallèlement à la conférence de presse, un porte-parole du parquet a annoncé l'arrestation de douze membres de l'ex-Berkout soupçonnés d'avoir tiré en février sur des manifestants dans la rue Institoutskaïa, qui débouche sur la place de l'Indépendance (Maïdan). La rue a depuis été informellement rebaptisée Avenue des Cent du Paradis en hommage aux victimes.

Les personnes interpellées, a précisé le procureur général Oleh Makhnitski cité par l'agence Interfax Ukraine, étaient membres d'une force spéciale au sein de la Berkout appelée "l'Unité noire".

"Les policiers de cette compagnie étaient entraînés pour des opérations spéciales, y compris pour tuer des gens. Ils étaient supervisés par l'administration présidentielle", a-t-il dit.

(Pavel Polityuk, Jean-Stéphane Brosse et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le jeudi 3 avr 2014 à 18:26

    vidéo encore visible. http://www.internationalnews.fr/article-documentaire-42078783.html

  • Berg690 le jeudi 3 avr 2014 à 18:24

    exact c'est un faible et contre les fascistes ça pardonnepas.

  • yt75 le jeudi 3 avr 2014 à 17:49

    Et vous connaissez les T Shirts de la tournée PNAC précédente?(celle Orange) http://iiscn.files.wordpress.com/2014/03/orangetour.jpg Dans le bureau de la fondation McCain à Tbilissi, après 40:40 ci dessous: https://www.youtube.com/watch?v=v2HzWwjZcpw De fait la Russie a quelques raisons objectives de se sentir "pressurée", aussi, non ? Surtout que pour la tournée actuelle, il n'y a clairement pas eu d'hésitation à s'appuyer sur, --et bien sur à financer--, des éléments plus "musclés".

  • v.boissi le jeudi 3 avr 2014 à 15:51

    Z'ont été flingués par les snipers des leaders de MaïdanLes flics de Ianoukovic ont "encaissés" trois mois sans broncher