Vigipirate : Bayrou souhaite une Garde nationale à l'américaine

le
2
Vigipirate : Bayrou souhaite une Garde nationale à l'américaine
Vigipirate : Bayrou souhaite une Garde nationale à l'américaine

Le président du MoDem, François Bayrou, approuve l'augmentation des crédits de la Défense annoncée mercredi par François Hollande mais souhaite une réflexion sur l'organisation des armées et une réorganisation des effectifs affectés à l'opération Sentinelle. «On ne peut qu'approuver les choix qui sont faits lorsqu'ils maintiennent l'effort», «soutenir les efforts de l'armée est nécessaire, on ne peut pas baisser la garde lorsque le monde est aussi dangereux qu'il est», a déclaré jeudi François Bayrou sur France Info.

Cependant, le chef du parti centriste estime que «cette contribution ne doit pas empêcher de réfléchir à l'organisation» de nos armées. «Je pense qu'on pourrait utiliser des personnels qui seraient moins formés à l'intervention extérieure et à tout ce qu'elle comporte comme technicité et que ce serait une meilleure utilisation de la ressource humaine et des capacités de nos armées et aussi évidemment que ça serait moins cher», a-t-il développé. En effet, explique l'ancien ministre, «l'opération Sentinelle occupe beaucoup d'hommes mais ces hommes-là sont des professionnels qualifiés, formés».

«Nous avons la plus grande base d'hélicoptères de combat d'Europe à Pau et ce sont des personnels extrêmement qualifiés depuis des mécaniciens de haute volée jusqu'à des servants d'appareils informatiques et numériques de visions nocturnes etc...», a t-il dit avant de se demander: «Est-ce que c'est le travail de professionnels aussi qualifiés que d'aller faire de la garde statique dans les lieux publics?».  nt que ça serait moins cher».

François Bayrou ajoute que le «travail nécessaire de surveillance» mis à la charge «de l'armée opérationnelle d'intervention devraient être accomplis par une autre organisation de défense civile». Il prend pour exemple la garde nationale aux États-Unis. Ce corps militaire dépendant de chaque Etat américain est déployé notamment pour répondre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le jeudi 30 avr 2015 à 13:47

    Il y a de plus en plus de police dans notre pays, ce n'est pas le moment d'en rajouter, quoique les politiciens en disent. D'abord, les caisses sont vides. Donc : l'Etat doit serrer la ceinture. POINT

  • mucius le jeudi 30 avr 2015 à 13:37

    En France dire à l'américaine ne plaira pas. On préfèrerait à la soviétique. C'est plus dans notre culture. Bayrou ne l'a pas compris...