Vie quotidienne : les hausses de janvier

le
0
Le smic et les allocations augmentent? Les tarifs des médecins et des assureurs aussi.

Comme à chaque début d'année, les Français sont confrontés à partir de demain, 1er janvier, à de nouvelles grilles de tarifs ou de prestations sociales. Sans compter les changements fiscaux sur les revenus, l'épargne, les box Internet ou le bonus-malus automobile . Assurance, santé, transport... : le point sur les changements.

Smic

Le salaire minimum passe de 8,86 à 9 euros brut l'heure pour atteindre 1365 euros mensuels pour un temps plein, soit environ 1 073 euros net.

Revenu de solidarité active

Le montant de base du RSA, qui a remplacé le RMI et l'allocation parent isolé, est revalorisé de 1,5 % (soit l'inflation prévue en 2011) pour atteindre 466,99 euros par mois pour une personne seule sans enfant, 700,49 euros pour un couple sans enfant ou une personne seule avec un enfant.

Allocations familiales

Elles augmentent de 1,5 %, pour atteindre 126,38 euros pour deux enfants (avant CRDS), 288,38 euros pour trois enfants, 430,55 euros pour quatre enfants. S'ajoutent des majorations selon l'âge.

Sécurité sociale

Le plafond mensuel de la Sécurité sociale, qui sert de référence pour le calcul des cotisations et de certaines prestations, passe de 2 885 euros à 2 946 euros.

Santé

La consultation chez les médecins généralistes augmente d'un euro et passe à 23 euros. Les médicaments remboursés à 35 % ne le sont plus qu'à 30 %. Le forfait hospitalier de 18 euros s'applique sur les actes médicaux supérieurs à 120 euros et non plus 91 euros - en dessous, il faut payer le ticket modérateur de 20 %.

Assurances

Les tarifs seront soumis à une hausse générale : pour l'automobile, ce sera entre 2,5 % et 4,5 % selon les compagnies, et pour l'habitation entre 3 % et près de 8 %. Les assureurs invoquent l'impact des événements climatiques et la hausse du coût des réparations. Pour la santé, la hausse se situera entre 5,3 % et 8,5 % en raison des déremboursements et d'une taxe de 3,5 % sur les contrats d'assurance dits responsables.

Automobile

La prime à la casse de 500 euros disparaît. Les acheteurs se sont rués ces derniers jours chez les concessionnaires automobiles pour pouvoir en profiter. Les professionnels constataient la semaine dernière le double de commandes par rapport à un mois de décembre normal.

Électricité

Le rabais octroyé aux 625.000 foyers les plus modestes («tarif social de l'électricité») varie de 40 à 60 %, contre 30 à 50 % jusqu'ici.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant