VIDÉOS. Transparence : Copé peine à convaincre

le
1
La couverture du Point révélant l'affaire Copé.
La couverture du Point révélant l'affaire Copé.

Les réactions se multiplient lundi à la suite de la déclaration du président de l'UMP Jean-François Copé, en riposte aux accusations du Point :NKM, candidate UMP à la mairie de Paris : Nathalie Kosciusko-Morizet a pris ses distances avec la contre-attaque de Jean-François Copé à la suite des accusations du Point, estimant "normal que des exigences particulières s'appliquent aux politiques" en termes de transparence. Et d'ajouter : "La seule demande que je fais à la presse, c'est qu'elle accepte d'être critiquée quand on a des choses à dire. J'ai envie de dire le commentaire est libre, et puis quand on n'est pas d'accord avec le commentaire, on dit qu'on n'est pas d'accord. Pour le reste il y a une loi, qu'elle soit appliquée !"Alain Vidalies, ministre des Relations avec le Parlement : Alain Vidalies dénonce les "dérives", "incohérences" et la "perte de repères" de l'UMP, dont le président, Jean-François Copé, compte présenter des propositions de loi sur la transparence. Vidalies rappelle que Jean-François Copé s'est opposé et a même saisi le Conseil constitutionnel pour censurer le texte sur la transparence de la vie publique proposé par le gouvernement après l'affaire Cahuzac. "Aujourd'hui, Jean-François Copé annonce, et c'est toute la subtilité de la démarche, qu'il va mettre sous scellés les comptes de l'UMP en attendant le vote de propositions de loi d'une UMP subitement convertie à la transparence", ajoute le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le lundi 3 mar 2014 à 16:19

    "Cela fait des mois et des mois qu'il subit un véritable harcèlement. Et donc, ce matin, il a exprimé sa colère et cette colère est légitime et compréhensible", a-t-il répété.Harlem Désir, patron du PS et ancien repris de justice ( sources wikipédia)