VIDEOS. PS : le coup d'envoi du congrès de Poitiers est donné

le , mis à jour le
2
VIDEOS. PS : le coup d'envoi du congrès de Poitiers est donné
VIDEOS. PS : le coup d'envoi du congrès de Poitiers est donné

Le 77e congrès du Parti socialiste s'est ouvert officiellement vendredi après-midi à Poitiers (Vienne). Se tenant jusqu'à dimanche et débarrassé de ses principaux enjeux, ce rendez-vous est destiné à mettre le parti en ordre de marche pour les prochaines échéances électorales, la première d'entre elles étant les élections régionales de décembre prochain.

Selon les organisateurs, quelque 3 500 congressistes, terme désignant les délégués et les «auditeurs» envoyés par chaque section, étaient attendus. Mais à l'ouverture des travaux peu avant 15 heures, sous une chaleur étouffante au Parc des expositions les rangs étaient très clairsemés.

«La fronde va continuer», avertit Maurel

«Le maître-mot du congrès, c'est le renouveau, le rassemblement au service de la réussite du quinquennat», a déclaré, à l'ouverture Christophe Borgel, responsable des élections, l'un des bras-droits du premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis. 

Ce à quoi Christian Paul, le chef de file des «frondeurs» et de l'aile gauche, a répondu que l'enjeu était «d'éviter une nouvelle fois le grand écart entre les discours et les actes. Entre les textes que l'on approuve et la politique que mène le gouvernement». «La fronde va continuer», prévient l'eurodéputé Emmanuel Maurel (aile gauche) «parce qu'il y a une offensive libérale dans le PS et on ne laissera pas faire

Attendu dès ce vendredi soir à Poitiers, Manuel Valls doit intervenir samedi midi à la tribune. Le Premier ministre doit être présent jusqu'à dimanche et assister à l'allocution du patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis. Presque tous les autres membres du gouvernement sont également attendus à Poitiers.

VIDEO. Congrès du PS : La sécurité de Manuel Valls débordée par les journalistes

Les votes des 21 et 28 mai entérinés

Les délégués ont commencé le congrès en ratifiant à main levé et à l'unanimité les résultats des scrutins ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le samedi 6 juin 2015 à 00:37

    Un chèque à l'ordre de la méga Mosquée...

  • mark92 le vendredi 5 juin 2015 à 18:55

    Cest quoi le PS aujourd'hui ?? Ségolène, mosco, sapin, tobirai...Toutes les casseroles de laRépublique ?? Manque valérie et julie.. Les julies à l'élysées.