VIDÉOS. Procès Pistorius : une voisine évoque les hurlements de sa petite amie

le
0
Oscar Pistorius, au tribunal de Pretoria, le 3 mars.
Oscar Pistorius, au tribunal de Pretoria, le 3 mars.

Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius, accusé de l'assassinat de sa petite amie en février 2013, a plaidé "non coupable" à l'ouverture de son procès lundi matin à Pretoria. Le procureur Gerrie Nel l'a accusé d'avoir "tué illégalement et intentionnellement" sa compagne Reeva Steenkamp. "Comment plaidez-vous ?" lui a demandé la juge Thokozile Masipa. "Non coupable, madame", a-t-il répondu d'une voix faible. Il a ensuite plaidé non coupable des autres charges retenues contre lui, notamment port et usage d'armes prohibés. Icône sportive mondiale, le héros des Jeux olympiques de Londres de 2012 comparaît pour le meurtre de Reeva Steenkamp, une top modèle abattue de quatre coups de feu dans la nuit de la Saint-Valentin 2013. Pistorius était arrivé au tribunal vers 9 h 50. Vêtu d'un costume sombre, cravate noire sur chemise blanche, l'athlète de 27 ans semblait nerveux lorsqu'il est entré dans la salle d'audience, tête baissée. Son frère Carl, sa soeur Aimée et quelques autres proches avaient pris place dans la salle d'audience bondée. Aucun signe n'a été échangé avec la famille de Reeva Steenkamp. Le procès, qui devait s'ouvrir à 10 heures, a commencé avec une heure trente de retard, dans l'attente d'un interprète anglais/afrikaans. Il a commencé par la lecture des charges par l'accusation. Après les réponses de Pistorius, il s'est poursuivi par la lecture de la déposition initiale d'Oscar Pistorius par un de ses avocats, qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant