VIDÉOS. Municipales 2014 : le FN enflamme le premier tour

le
0
Marine Le Pen se frotte les mains après le premier tour des municipales.
Marine Le Pen se frotte les mains après le premier tour des municipales.

Les responsables du Front national se frottent les mains en ce soir de premier tour. Le parti des Le Pen a réalisé de bons scores là où il était attendu et pourrait bien réussir le pari de remporter les quelques villes annoncées à sa portée. Grosse satisfaction de la soirée, Steeve Briois, lieutenant de Marine Le Pen, a été élu au premier tour à Hénin-Beaumont avec 50,26 % des voix. À Béziers (Hérault), le très médiatique Robert Ménard, soutenu par le Rassemblement bleu marine, a recueilli 45 % des voix, largement devant le candidat de droite. À Perpignan (Pyrénées-Orientales), Louis Aliot (FN) obtient 34,4 % des voix, contre 29,8 % pour Yves Pujol (UMP). À Avignon, le frontiste Philippe Lottiaux devance légèrement la candidate socialiste. À Forbach (Moselle), Florian Philippot, vice-président du Front national, est arrivé en tête alors qu'une quadrangulaire est annoncée. David Rachline arrive largement en tête à Fréjus, dans le Var. À Carpentras, à Amiens, à Saint-Étienne ainsi que dans une centaine de villes de plus de 10 000 habitants, le parti devrait se maintenir au second tour. Seule fausse note, à Sorgues, la présence de Marion Maréchal-Le Pen n'aura pas suffi à empêcher le candidat UMP de l'emporter au premier tour. Autre immense surprise, à Marseille, le FN arrive en deuxième position devant le Parti socialiste. Encore très loin de se hisser à la hauteur du PS et de l'UMP "C'est au-delà de nos espérances",...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant