VIDÉOS. Les "rencontres incroyables" de NKM dans le métro

le
0
Nathalie Kosciusko-Morizet à la Nuit blanche à Paris.
Nathalie Kosciusko-Morizet à la Nuit blanche à Paris.

NKM va-t-elle voler la vedette au "tireur fou", dont les commentateurs s'esbaudissaient lundi qu'il utilise le métro ? Car figurez-vous que dans les rames et les couloirs labyrinthiques de la RATP, on ne risque pas seulement de croiser des individus dont la crosse du fusil à pompe dépasserait du sac à dos. On peut, foi de NKM, aussi croiser Nathalie Kosciusko-Morizet en personne, les cheveux en bataille, en particulier sur les lignes 8 et 13. C'est elle qui le confie à Elle : "Le métro est pour moi un lieu de charme, à la fois anonyme et familier. Je prends souvent les lignes 13 et 8 et il m'arrive de faire des rencontres incroyables. Je ne suis pas en train d'idéaliser le métro, c'est parfois pénible, mais il y a des moments de grâce."Moment de grâce. Les usagers ont dû se pincer, ou céder à un rire nerveux. "Les rencontres incroyables" du métro existent sans aucun doute. Mais les moments de grâce appartiennent surtout au cinéma, comme dans cette séquence d'anthologie du "Nom des gens".REGARDEZ l'étourdie Sara Forestier prendre le métro

Dans la vraie vie, et notamment sur la ligne 13, l'une des plus fréquentées de la capitale, jusqu'à six passagers peuvent s'entasser au mètre carré . Bref, c'est l'enfer sous terre !

Sur Twitter, les critiques et les bons mots ont donc largement relayé la déclaration de Nathalie Kosciuzcko-Morizet. Il y a les usagers qui ont l'esprit pratique et opposent aux rencontres incroyables...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant