VIDÉOS. Journal d'une jeune migrante afghane #1 : l'arrivée à Lesbos

le , mis à jour le
0
VIDÉOS. Journal d'une jeune migrante afghane #1 : l'arrivée à Lesbos
VIDÉOS. Journal d'une jeune migrante afghane #1 : l'arrivée à Lesbos

C'est sur l'île grecque de Lesbos, à 10 kilomètres des côtes turques, que nous avons rencontré Sahar, une jeune Afghane de 18 ans qui voyage avec sa famille. Lesbos est la première terre européenne par laquelle les migrants transitent depuis le Proche-Orient. Dans le camp de réfugiés de Moria, à environ 8 kilomètres de Mytilène, la principale ville de l'île, Sahar, sa famille et ses amis ont planté leurs tentes pour deux jours. Dans cette vidéo, Sahar et son frère Abolfazl ont accepté de nous raconter leur périple, la traversée, mais surtout pourquoi ils ont décidé de fuir leur pays d'origine, l'Afghanistan. Leur cousin, Nader, à quant à lui filmé la traversée et accepté que nous utilisions les images. Lorsqu'on demande à Sahar combien elle et ses proches ont payé pour traverser la mer jusqu'à Lesbos, elle répond : « Je ne sais pas, mon père n'a jamais voulu nous le dire. » Selon les chauffeurs de taxi, présents en masse à l'entrée du camp, « les passeurs réclament environ 2 500 euros par personne ; le mois dernier, c'était 1 200 ».

Le camp de Moria s'étend à travers les champs d'oliviers et est situé autour du « hot spot » où les réfugiés font la queue pour obtenir leur laissez-passer pour l'Europe. Il est interdit de filmer à l'intérieur du centre d'enregistrement puisque la police y est présente. « En moyenne, il y a 40 hommes et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant