VIDÉOS. Football - France-Ukraine : ils ont loupé une grande compétition

le
0
La détresse de Sol Campbell et Steven Gerrard après la défaite face à la Croatie (2-3) en 2007, synonyme de non-participation à l'Euro pour l'Angleterre.
La détresse de Sol Campbell et Steven Gerrard après la défaite face à la Croatie (2-3) en 2007, synonyme de non-participation à l'Euro pour l'Angleterre.

L'Italie, éliminée avant l'Euro 1992Troisième d'un Mondial 1990 organisé sur ses terres, l'Italie hérite d'un groupe de qualifications a priori abordable pour le championnat d'Europe 1992 avec l'URSS, la Norvège, Chypre et la Hongrie. À cette époque, le football italien est sur une courbe ascendante absolument démente. En témoigne, la présence d'un club italien dans 9 des 10 finales de Ligue des champions entre 1989 et 1999 ! L'arrêt Bosman n'est pas encore intervenu et les meilleurs joueurs italiens évoluent au pays, notamment au sein du grand Milan de Fabio Capello.

Pourtant, la campagne de qualification pour l'Euro 92 tourne inexplicablement au fiasco. Malgré un réservoir de joueurs impressionnant guidé par Salvatore Schillaci (meilleur joueur et meilleur buteur du Mondial 1990) et Roberto Baggio (qui sera Ballon d'or en 1993, puis 2e en 1994), la Squadra Azzurra commence avec deux nuls en Hongrie (1-1) et contre l'URSS (0-0) qui vont rapidement la mettre en danger. Le sélectionneur Azeglio Vicini est sur la sellette et en dépit de deux victoires à Chypre (4-0) et contre la Hongrie (3-1), la Nazionale s'incline en Norvège (1-2), ce qui la contraint à gagner en URSS pour espérer se qualifier. Les Italiens n'y parviendront pas, ne ramenant qu'un triste nul (0-0) du stade Loujniki. Alors qu'il lui reste encore deux matches à jouer dans ces éliminatoires, l'Italie est privée d'un championnat d'Europe où elle figurait parmi les grandissimes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant