VIDÉOS. Cyclisme - Vuelta : comment Nairo Quintana a pris le pouvoir

le
0
Sur la Vuelta, le Colombien Nairo Quintana a pris le maillot rouge de leader dimanche dernier. Il espère le conserver jusqu'à l'arrivée.
Sur la Vuelta, le Colombien Nairo Quintana a pris le maillot rouge de leader dimanche dernier. Il espère le conserver jusqu'à l'arrivée.

Les habitués de la Vuelta connaissent les particularités de ce troisième grand tour de la saison. Des tracés escarpés, de longs kilomètres dans une campagne brûlée par le soleil où le spectateur se fait rare au bord des routes et attend patiemment à l'arrivée. À ce décor, il faut ajouter un aspect propre à cette édition 2014 : les fortes chaleurs. Le mercure est monté à plusieurs reprises au-dessus des 35 °C, tutoyant les 40 °C. Une température étouffante, d'autant que le goudron peut, par de telles chaleurs, atteindre les 50 °C. Dans le peloton, la distribution de bidon est devenu un sport national avec, chaque jour, 22 bidons consommés par coureur en moyenne, soit environ 200 par équipe ! De quoi faire grincer des dents dans le peloton, à l'instar de Joaquim Rodriguez : "C'est une folie de rouler lorsqu'il fait plus de 40 °C !" Mais le mercure a terriblement chuté dimanche, passant à 14 °C. De quoi assister à une passation de pouvoirs entre Alejandro Valverde, alors leader, et son coéquipier Nairo Quintana. Au sprint, Nacer Bouhanni s'est régalé à deux reprises, s'imposant dans deux registres différents. Alors que les coureurs bénéficient ce lundi d'un premier jour de repos bien mérité, tour d'horizon d'une première semaine très agitée. Quintana frappe fort ! Au cours du premier test "montagneux" de la Vuelta, Nairo Quintana avait souffert. C'était jeudi dernier avec une arrivée en altitude au somment du Cumbres...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant