VIDÉOS. Comment le "tireur fou" présumé Dekhar a été retrouvé

le
5
Ce portrait du tireur fou provient d'une image d'une caméra de vidéosurveillance de la RATP prise lundi dans le métro après l'attaque contre un assistant photographe de Libération.
Ce portrait du tireur fou provient d'une image d'une caméra de vidéosurveillance de la RATP prise lundi dans le métro après l'attaque contre un assistant photographe de Libération.

Le procureur de la République de Paris François Molins a dévoilé jeudi à la mi-journée les derniers détails de l'enquête sur Abdelhakim Dekhar, "le tireur fou" de Libération et de la Défense arrêté mercredi soir. François Molins a ainsi indiqué que Dekhar, 48 ans, a été dénoncé par un homme de 32 ans qui l'hébergeait depuis le mois de juillet. Les deux hommes s'étaient rencontrés "il y a 13 ans à Londres". Dekhar travaillait à cette époque dans un restaurant de la capitale britannique. Dekhar serait ensuite venu à plusieurs reprises chez cet ami, la dernière fois durant un mois complet, en juillet dernier. D'après les déclarations de l'homme, Dekhar avait alors promis de repartir en Grande-Bretagne. Promesse qu'il n'a pas tenue, Dekhar restant chez son ami jusqu'au 10 novembre. Son ami dit alors avoir perdu sa trace. L'hébergeur explique ensuite être rentré d'un voyage à l'étranger le 18 novembre, soit le jour de l'attaque de "Libération". D'après ses déclarations, il aurait pris connaissance le 19 - mardi - des images diffusées dans la presse.Mercredi, à l'aube, l'hébergeur aurait croisé Dekhar dans son hall d'immeuble. Il lui aurait alors dit qu'il l'avait reconnu, grâce aux images diffusées dans les médias. Dekhar lui aurait fait part de son intention de mettre fin à ses jours. En début de soirée, l'homme s'est alors "présenté au commissariat de Courbevoie dans les Hauts-de-Seine pour venir révéler qu'il connaissait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 le jeudi 21 nov 2013 à 15:15

    Pas condamnable s'il est fou comme d'habitude et en plus d'extrême gauche donc c'est un pauvre type perdu dans cette France qui ne porte plus que le nom.

  • M7523987 le jeudi 21 nov 2013 à 13:48

    Comme je partage ses idées bien que je ne sois pas fiché extrême gauche !!!!!

  • M4760237 le jeudi 21 nov 2013 à 13:33

    Vous avez raison : dans les couloirs de la rédaction, la déception doit être colossale.

  • M19160 le jeudi 21 nov 2013 à 13:30

    M6235435, exact. Ce type est un militant d'extrême gauche, ce qui démontre d'où vient le danger dans ce pays... Les médias le considèrent comme un marginal ayant commis un acte isolé. lol. Sachant qu'il a de "tous petits antécédents" dans l'affaire Maupin! Que n'auraient-ils dit si ce type avait affiché des idées d'extrême droite?!!!

  • M6235435 le jeudi 21 nov 2013 à 13:20

    ah la la.... si seulement c'était CELUI qu'on espérait : il y aurait dès maintenant un déferlement de belles déclarations sur la "bête immonde et le danger contre la démocratie" ....Ce "crime odieux contre la liberté d'expression" va vite passer au "fait divers à classer et à oublier" dans les salles de rédaction ....LOL !!!!