VIDÉO. Taubira : "Sanctionner Dieudonné est indispensable mais ne suffira pas"

le
19
Christiane Taubira estime que Dieudonné spécule davantage sur les dividendes d'un scandale que sur les risques judiciaires.
Christiane Taubira estime que Dieudonné spécule davantage sur les dividendes d'un scandale que sur les risques judiciaires.

Condamné à huit reprises et relaxé plusieurs fois, notamment pour antisémitisme ou injure raciale, Dieudonné n'a pour l'instant acquitté le montant d'aucune amende, dont le total cumulé s'élève à plus de 65 000 euros, dont plus de 37 000 en condamnations définitives, selon des sources judiciaires. "L'organisation frauduleuse d'insolvabilité est punie par la loi", a rappelé vendredi Christiane Taubira. Si l'organisation d'insolvabilité, passible de trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende, "est avérée, elle doit faire l'objet des diligences nécessaires", juge la garde des Sceaux dans une tribune publiée par le site Huffington Post, où elle condamne en termes très durs "les pitreries obscènes d'un antisémite multirécidiviste". "Au titre de l'unité de l'État, le Trésor public doit être en mesure de procéder, par tous moyens de droit, au recouvrement des sommes dues au regard des décisions de justice", poursuit-elle. "Sanctionner ne suffira pas" Plus tôt vendredi, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait estimé sur Europe 1 qu'il fallait "mobiliser l'ensemble des services de l'État pour que M. Dieudonné M'bala M'bala, qui tente d'organiser son insolvabilité, de ne pas payer ses amendes, soit obligé de payer ses amendes".REGARDEZ Manuel Valls sur Europe 1 À la chancellerie, on soulignait que le Trésor public, et donc Bercy, a en charge le recouvrement de ces amendes, mais "se heurte à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le samedi 4 jan 2014 à 11:36

    qu'elle commence par sanctionner tous les ELUS qui trichent en pillant la nation, les passe-droit , les élus qui ne payent pas leurs amendes (pv....)

  • fbordach le samedi 4 jan 2014 à 10:10

    Manuel Valls annonce sur Europe 1, tout seul comme un grand, que ce que dit Dieu.donné ne relève ni de la liberté d'expression ni de la démocratie, que c'est "compliqué" d'interdire ses spectacles, mais qu'il faut le faire et qu'on trouvera bien un moyen. Voilà, c'est officiel, nous somme en dictature : la liberté d'expression ne consiste pas à exprimer son opinion, elle consiste à dire ce que l'Etat autorise

  • fbordach le samedi 4 jan 2014 à 10:08

    Et les FEMEN, au moins aussi anti-démocratiques et racistes que Dieu.donné, qui les sanctionne? D'ailleurs qui les subventionne?

  • KENTOF le vendredi 3 jan 2014 à 20:59

    "Sanctionner ne suffira pas" Elle veux faire quoi la dame, le zigouiller ? c'est ça son idée de la démocratie ?

  • pbenard6 le vendredi 3 jan 2014 à 18:04

    la justice a besoin d'être réformée : trop sévère contre les petits et trop laxiste contre les gros

  • dmorvan4 le vendredi 3 jan 2014 à 17:55

    On peut noter ce beau regard hai-neux sur la France traditionnelle.

  • dgui2 le vendredi 3 jan 2014 à 17:54

    Voila des années que Nicolas BEDOS (le fils de) répand des insultes dans tous les médias et que tout le monde est prié de trouver cela très drôle. Il est vrai que Bedos est du côté des bien-pensants officiels.....

  • dgui2 le vendredi 3 jan 2014 à 17:48

    Elle n'a pas l'air contente, la GUE.NON de la république. Et dire que c'est "ça" qui prétend nous gouverner....

  • M452441 le vendredi 3 jan 2014 à 17:18

    La quenelle, ça eu payé, maintenant va falloir se cotiser pour payer les amendes à Dédé. A vot' bon cœur, voilà la vraie signification de la quenelle à Dédé...

  • M3493130 le vendredi 3 jan 2014 à 17:16

    S'il y a délit, cet humoriste doit être puni comme les autres. Quid de BEDOS? Les injoures raciales quelles quelles soient sont intolérables. S'en prendre à une seule personne lui fait de la pub. Il en est le gagnant!