VIDEO: suivez la finale du championnat de futsal en direct

le
0
VIDEO: suivez la finale du championnat de futsal en direct
VIDEO: suivez la finale du championnat de futsal en direct

Le SC Paris va-t-il poursuivre son hégémonie hexagonale aujourd'hui (16 heures) à Toulon (Var) lors de la finale du Championnat de France face au FC Erdre ? Double tenant du titre et vainqueur des trois dernières Coupes nationales, le club du XIIIe arrondissement (crée en 1983) domine la concurrence grâce à son professionnalisme avant-gardiste dans un sport amateur. Doté d'un budget de 400 000? (dont la moitié pour sa section futsal), le Sporting attire de nombreux sponsors privés (80% du budget). «Ce sont des entreprises françaises et portugaises qui viennent par solidarité ou par curiosité pour le futsal, indique le président fondateur José Lopes (67 ans). Nous avons fabriqué un coin VIP au gymnase Carpentier pour recevoir nos sponsors lors des matchs à domicile.»

L'effectif est pléthorique et cosmopolite avec 3 Français, 4 Brésiliens, 2 Portugais et 3 Espagnols. Les salaires oscillent entre 300 et 2000?. «Avec une équipe composée uniquement des meilleurs joueurs français, on n'aurait jamais gagné autant de matchs (NDLR. Une seule défaite lors des 115 dernières rencontres de championnat !), affirme l'entraîneur Rodolphe Lopes, le fils du président. On a privilégié la filière étrangère pour des raisons sportives (NDLR. La France est au 45e rang mondial) mais aussi parce que la mentalité de la plupart des joueurs français n'est pas pro. Ils sont plus préoccupé par leur porte-monnaie et boudent dès qu'on les met sur la touche. Au Sporting, on ne fait pas de sentiment. Si un joueur n'est pas performant sportivement ou humainement, il partira. Et moi, je suis logé à la même enseigne. Même si le président est mon père, il ne me fera aucun cadeau en cas de mauvais résultat.»

Ici, les entraînements sont quotidiens (sauf le dimanche) et le staff technique est très étoffé. L'entraîneur Rodolphe Lopez a un rôle de manageur à l'anglaise. Il est accompagné d'un adjoint, le préparatif...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant