VIDEO. Sécurité : la mort de Senna a changé la Formule 1

le
0
Ayrton Senna est le dernier pilote ayant trouvé la mort au volant d'une Formule 1. La sécurité a considérablement progressé dans cette discipline depuis ce tragique Grand Prix d'Imola 1994.
Ayrton Senna est le dernier pilote ayant trouvé la mort au volant d'une Formule 1. La sécurité a considérablement progressé dans cette discipline depuis ce tragique Grand Prix d'Imola 1994.

Le chemin parcouru depuis 1994 est immense. Et les progrès se poursuivent depuis, inlassablement, puisqu'un séminaire sur la sécurité en F1 aura lieu jeudi à Imola, le jour du 20e anniversaire de ce double drame. "Le week-end d'Imola a été un catalyseur de changements", estime Max Mosley, alors président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA). "Sa mort a eu un énorme impact parce qu'il était reconnu par tous, y compris les pilotes, comme le numéro un. Et sa personnalité en faisait quelqu'un que tout le monde appréciait." Le miraculé Wendlinger "Si cela n'avait pas été Ayrton, nous aurions certainement continué ainsi et nous aurions eu un autre mort dans les quatre ou cinq ans", ajoute Mosley. De fait, dix jours seulement après le drame d'Imola, à Monaco, la Sauber de l'Autrichien Karl Wendlinger s'était envolée sur une bosse à la sortie du fameux tunnel. Bilan, dix-neuf jours de coma. Wendlinger a repris le fil de sa carrière, mais en GT. Il est d'ailleurs frappant de noter que si Michael Schumacher, qui a commencé sa carrière aux côtés de Wendlinger, est aujourd'hui entre la vie et la mort, c'est à la suite d'un banal accident de ski. De fait, si plusieurs accidents ont frappé la F1 après la mort de Senna, ils étaient bien moins graves. C'est le résultat d'améliorations cruciales qui ont touché toute la F1, du casque des pilotes jusqu'aux circuits eux-mêmes. Certains ont pris plus de temps que d'autres, mais...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant